Le cinéma français à Greenwich

« Faire connaitre le cinéma français et balayer les clichés», ce sont les objectifs de Catherine Lamairesse, Fondatrice et Co-Présidente du festival Focus on French Cinema de Greenwich, situé à 45mn au Nord de Manhattan. Pour la sixième année consécutive, le festival réunit une sélection originale de longs et courts métrages français et francophones. Après Sophie Marceau en 2009, l’invitée d’honneur du festival cette année est l’actrice et romancière Sylvie Testud, à l’affiche de Gamines (photo), l’histoire de son enfance adaptée du roman éponyme. A l’issue de la projection en soirée d’ouverture,  l’actrice se prêtera au jeu des questions-réponses, animé par le célèbre cinéphile américain John Farr. La soirée se poursuivra dans la fête, grâce notamment à la chanteuse camerounaise Kaïssa, et aux huit maîtres cuisiniers de France qui prépareront une « Promenade gourmande » pour l’occasion. Focus On French Cinema fera don d’une partie des recettes à l’association Action Contre la Faim.

Pour continuer sur cette lancée, la journée du samedi commencera par un petit-déjeuner ouvert au public, en compagnie des acteurs et réalisateurs présents. Le marathon peut alors commencer : 2 jours, durant lesquels vous pourrez découvrir des films sélectionnés pour leur diversité. «Nous voulons montrer des œuvres variées, afin qu’il y en ait pour tous les gouts » explique Catherine Lamairesse.

Au programme notamment, la réalisatrice Léa Fazer viendra présenter Ensemble c’est trop, avec Nathalie Baye et Jocelyn Quivrin. Il s’agit de l’ultime film de ce dernier, décédé tragiquement dans un accident de voiture en novembre 2009. « Jocelyn était présent il y a deux ans, nous raconte la fondatrice du festival. Nous voulions lui rendre hommage en présentant ce film.» Autres invités du festival, les frères Malandrin représenteront la  Belgique avec, Où est la main de l’homme sans tête ?, et Cécile de France dans le rôle principal. Une fois de plus, le festival propose une nouveauté en invitant les deux réalisateurs à une « Master Class » ouverte au public, durant laquelle ils discuteront de leur métier et de leur carrière. Parmi les autres films sélectionnés, Versailles avec Guillaume Depardieu, L’empreinte de l’ange et Le Vilain avec Catherine Frot ou encore Le hérisson avec Josianne Balasko. Autre petit bijou à ne pas rater, le film Franco-Tchadien Sexe, gombo et beurre salé, sur les malheurs d’un sexagénaire d’origine ivoirienne dans la communauté africaine de Bordeaux.

Deux films intenses seront projetés dans les soirées de samedi et dimanche: Peur(s) du noir, film d’animation saisissant autour du thème de la peur, et J’ai tué ma mère, du québécois Xavier Dolan, qui met en scène son histoire de désamour entre lui et sa mère. Enfin, pour terminer sur un film puissant,  c’est le thriller très réussi de Lucas Belvaux, Rapt, avec Yvan Attal qui clôturera le festival. Comme chaque année, le festival Focus on French Cinema met l’accent sur le dialogue et la rencontre entre professionnels, amateurs et passionnés de cinéma.