Le French Festival de Santa Barbara annulé

Déception dans les rangs de l’importante communauté française de Santa Barbara (près de 2500 personnes sur 90000 habitants) : le traditionnel French Festival du 14 juillet – le plus célèbre de la côte Ouest des Etats Unis – n’aura pas lieu cette année. La nouvelle est tombée fin juin, l’organisateur des festivités ayant annoncé, la mort dans l’âme, que la hausse des tarifs de location et la mise en place de nouvelles normes de sécurité l’empêchaient de préparer cette 24e édition.

«Je suis triste, explique le créateur du festival, Steve Hoegerman, américain francophile et passionné par l’influence de la culture française à travers le monde. L’augmentation des prix et la bureaucratie nous rendent la vie impossible. Pour la location d’Oak Park, où se déroule l’événement, la sono, les tables, les chaises, la présence d’un électricien, etc., il nous faut dépenser au moins 6000 dollars avant même que la première tente d’exposant ne s’installe.»

Les effets conjugués des nouvelles normes imposées par la municipalité et le comté de Santa Barbara, de la crise économique et de la diminution des sponsors, l’ont donc poussé à annuler ce rendez-vous, sans savoir s’il pourra le proposer à nouveau en 2012. «Je ne sais pas si j’aurais assez d’énergie et de finances pour continuer, car cette annulation est difficile à supporter. C’est un coup très dur pour l’économie locale et pour certains exposants qui réalisaient un bon chiffre d’affaires lors du festival. Je ne sais pas si la mairie et le comté s’en rendent compte. 20000 visiteurs venaient chaque année de toute la Californie pour ce rendez-vous. C’était un véritable moteur pour le tourisme. Plusieurs personnes m’ont incité à le délocaliser dans une autre ville, mais pour moi ce festival est lié à Santa Barbara. Cela n’aurait aucun sens de le proposer ailleurs.»

Selon Steve Hoegerman, plusieurs évenements auraient déjà disparus du fait de la «bureaucratie», et le French festival ne serait que la dernière victime en date : «Lorsque j’ai créé le French festival en 1988, pour montrer la richesse et la diversité de la culture française, il existait plusieurs autres festivals ethniques : Italien, Irlandais, Grec, Juif, Scandinave, Allemand… Aujourd’hui il n’en existe plus un seul ! Ils ont tous été mis en sommeil ou ont disparu. Et parmi les autorités, personne ne se demande pourquoi… »

La communauté française devra donc patienter jusqu’en 2012, année de l’élection présidentielle et du 25e anniversaire du festival, pour entendre, éventuellement, la Marseillaise résonner à nouveau dans les rues de Santa Barbara.