Le grand come-back de l’American Diner

Le resto chromé de l’American way of life fait son grand retour.

Quoi de plus naturel qu’une envie de « Diner »? Mais pas dans n’importe quel établissement, s’il vous plaît. Règle numéro 1: une enseigne néon fluorescente, une structure en acier inoxydable, des banquettes en « sky » coloré et des tabourets tournants. Règle numéro 2: une carte traditionnelle, au menu de laquelle les grands classiques américains. Règle n°3: le parfum de l’Amérique mythique, immortalisée par les toiles du peintre Edward Hopper et les road movies.

A en juger la foule jeune et citadine qui se presse à toute heure du cadran dans ces atmosphères rétro, il ne fait aucun doute que l’établissement phare des années 50 connaît un renouveau retentissant. Le meilleur exemple de résurrection réussie est celui de l’Empire Diner, à Manhattan. Située le long de la 10ème Avenue, à l’intersection de la 22ème rue, l’adresse est très recherchée des night-clubers et du monde du spectacle pour son ambiance lustrée et tamisée. Ce Diner de la marque Fordero de 1946 n’a subi que très peu de modifications depuis sa mise sur le marché. Tous les soirs, un piano-bar détend langoureusement l’atmosphère avec des standards de jazz d’après-guerre. Derrière le long comptoir recouvert d’une surface noire miroitante, les éléments en acier brossé sont « vintage ». L’immanquable horloge ronde, surmontée de deux petites ailes, très populaire après la Seconde guerre mondiale, est la signature de la compagnie Fordero.

Au moment de sa réouverture dans les années 80, le succès fut immédiat. L’Empire Diner, flanqué d’un Empire State Building en miniature sur sa devanture, a fait la couverture de toute la presse magazine américaine. Le monde du show busines et des night-clubs s’y retrouve à n’importe quelle heure de la nuit pour siroter des cocktails au bar ou se sustenter avec les classiques Hamburgers, toujours accompagné d’un « Pickle » (cornichon) entier. Des célébrités comme Alpha Blondie et Julia Robert font le crochet par l’Empire Diner quand ils sont à New York. Ce grand classique de la nuit a sans aucun doute contribué à relancer la mode des Diners « haut de gamme ».

Le Deluxe Diner, sur l’artère historique de Broadway, au coin de la Columbia University, est un autre incontournable. Son univers est celui de « l’Amérique à papa », des anciens postes de radio rétro, des vieilles quilles de bowling et des trofés de Baseball, le tout « rajeuni » par de grandes représentations polychromes de Diners contemporains. La destination est connue pour sa carte variée et abordable, déclinaison sépia des grands classiques du genre, des sunny side up aux belgian waffles…

Le Brooklyn Diner dans le quartier des théâtres, est peut-être le plus luxueux de la ville. Le monde des affaires et les célébrités aiment son effervescence mondaine et sa touche classique. Les convives sont installés autour de tables drapées de nappes blanches, et servis par des serveurs en livrées. Des dizaines de petites plaques discrètes en disent long sur la fréquentation. On y apprend que l’actrice Nathalie Portman est passée par l’établissement, tout comme les chanteuses Jennifer Lopez et Britney Spears, ou encore l’artiste Justin Timberlake, pour n’en citer que quelques-uns. Le Brooklyn Diner est l’exemple même du « Dining Car » moderne. La structure de zinc préfabriquée a été adjointe au minuscule café d’origine, qui tient lieu de bar et de comptoir aujourd’hui. Les lampes art déco, une télévision noir et blanc, et les grandes prises de vue des années 40 du photographe Arthur Weegee posent le décor rétro. A mille lieux des chaînes de fast-food et de la mal-bouffe, le Diner est plus qu’un restaurant: c’est une expérience unique de la psyché américaine.

Stéphanie Fontenoy

Les bonnes adresses de Diners à New York:

Empire Diner
210 Tenth Ave
(at 22nd Street)
New York, NY
10011-4711
Tel :+1 212 924 0011
VOIR PLAN

Deluxe Diner
2896 Broadway
New York 10025
Btwn 112th & 113th St
Tel : + 1 212-662-7900
VOIR PLAN

Brooklyn Diner
212 W 57th St,
New York, 10019
Tel :+ 1 212- 977-1957
VOIR PLAN