Le journal de France 24 à New York

Adieu le journal de France 2 sur la 25 (chaîne locale new-yorkaise): depuis le 1er octobre NYC TV diffuse en “prime time” trente minutes de programmes issus de la version anglaise de France 24, la chaîne française d’information.

Le journal de France 24 au coeur de la controverse
Du lundi au vendredi, de 19h à 19h30, le programme couvre l’actualité internationale, économique et culturelle du jour. Durant le week-end, cette demi-heure est occupée par des reportages, des infos sportives et les programmes courts “Arts de Vivre” et “Sur le Net”.
Si la ligne éditoriale de la chaine reste la même “l’actualité internationale avec un regard français“, les contenus diffusés sur NYC TV sont entièrement en anglais. France 24 émet en effet en trois langues différentes, français, arabe et anglais, sur trois canaux différents. Et à chaque version linguistique correspondent des émissions et des journaux spécialement conçus.

Grace à ce partenariat avec NYC TV, la chaine française est désormais disponible gratuitement pour 7.3 millions de foyers dans la région métropolitaine de New York. Un partenariat dont se réjouissent évidemment ses dirigeants, dans le cadre de la stratégie d’implantation sur le marché nord-américain. Car si Damien Amadou, chargé des relations Presse de France 24, se félicite que 30% des visiteurs du site France24.com soient américains, la chaîne n’est pour l’instant diffusée que sur la cote Est des États-Unis.

Selon le communiqué de presse des deux chaines, c’est donc “un accord gagnant-gagnant“, puisque de son coté NYC TV y voit l’occasion d’enrichir et diversifier ses programmes. Matthew Tollin, directeur général de NYC Media Group, se dit ainsi “très heureux de la conclusion de cet accord avec France 24 […], qui est un signal fort, et constitue une excellente opportunité de faire davantage découvrir les programmes de France 24 outre-atlantique”.

Tout le monde, pourtant, n’est pas satisfait. Le remplacement de France 2 par un programme en anglais, fut-il de production française, est une défaite de la francophonie s’insurge par exemple Jean Lachaud, conseiller à l’Assemblée des français de l’étranger, qui s’était battu pour la survie du journal de France Télévision. Il explique qu’il avait préconisé la retransmission d’un journal en français sous-titré, au directoire de France 24. Mais il semblerait que la langue anglaise ait été une exigence de NYC TV. Au moins, cela supprime les frais de sous-titrage.