Le procès du siècle

Le « flamboyant » Dominique de Villepin est sur le banc des accusés et selon Bruce Crumley, il s’agirait « du procès du siècle en France ». Et pour cause, en partie civile, on retrouve le Président Nicolas Sarkozy en personne. Dans un article parut dans le Time, il remonte aux commencements de l’affaire Clearstream et explique le contexte dans lequel a éclaté le scandale en 2004. Il précise, non sans ironie, que de Villepin qui risque 5 années d’emprisonnement, sera jugé dans la même salle d’audience que Marie Antoinette, avant son passage à la guillotine.
Pour le New York Times estime que ce procès qui ressemble surtout à une confrontation entre deux adversaires politique, sera l’occasion d’en savoir plus sur les relations entre l’Etat français et le groupe EADS.
Face à un tel suspens, le journaliste Matthew Saltmarsh prend tout de même quelques distances en rappelant que jusqu’alors, les tribunaux français se sont toujours montrés indulgents envers les hommes politiques..

Dans un article signé Maïa de la Baume, le New York Times constate que le chef Américain Julia Child n’est pas connu en France. Il s’agit pourtant « d’un des meilleurs ambassadeurs de France…depuis Lafayette » s’étonne Meryl Streep dans le Figaro.
En réalité, le film “Julie & Julia”, qui sortira mercredi dans les salles françaises, est plus attendu pour les performances de la célèbre actrice que pour l’histoire du chef Américain.
Et pour cause, son livre “Mastering the Art of French Cooking,”qui l’a rendue célèbre aux USA, n’a jamais été traduit en France.
L’ouvrage n’est d’ailleurs pas du goût de tous chefs français qui estiment entre autre que les recettes de Mrs Child ne proposent que des clichés de la cuisine française. En revanche avec ses explications simples et claires, on salue volontiers le caractère pédagogique du livre dont les recettes sont réalisables par le plus grand nombre.
On peut tout de même espérer que le film redore le blason de la gastronomie française aux USA.

Le Time, s’enflamme pour le nucléaire français et montre l’hexagone comme “un pays qui a su réagir dès le premier choc pétrolier en misant sur l’énergie nucléaire”. Un choix qui semble avoir des retombées économiques puisque Areva figure parmi les leaders mondiaux du nucléaire. Le journaliste Bruce CRUMLEY se penche sur la situation de cette entreprise française et insiste sur les difficultés quelle rencontre malgré tout.
Le nucléaire français impressionne Thomas L. Friedman du New York Times. La France qui produit 80% de son electricité grace au nucléaire civil est présentée comme un exemple en matière d’indépendance énergétique. En face, il dénonce le manque de réactivité des Américains qui ont non seulement abandonné leurs ambition nucléaires depuis l’accident de Three Mile Island en 1979, mais qui rechignent également à taxer l’essence et le diesel.

La santé des travailleurs français inquiète le Wall Street Journal. Prénant l’exemple des employés de France Télécom, Isaac Getz raconte comment les suicides liés au travail préoccupent les syndicats de l’hexagone. Maux de tête, migraine, brulures d’estomac…il souligne que 75% à 90% des consultations chez le généraliste ont un lien avec le stress ressenti sur le lieu de travail. Il propose quelques explications à ce phénomène et explique notamment que les contraintes hiérarchiques et bureaucratiques augmentent le mal être des employés.