Le Simonet de Richaud Valls

Tout commence à Paris aux côtés de ce qu’il appelle « la famille », Romane (son ex compagne) et Richard Bohringer : « Ils m’ont beaucoup apporté, nous sommes très proches. Ce sont des personnes qui m’ont fait du bien ». Pendant près de 10 ans, Richaud enchaîne tournages de séries télévisées et films tel que Avril, dans lequel il décrochera un des rôles principaux. Cependant, « après 10 ans dans ce milieu, la morosité parisienne m’a lassé, j’avais l’impression d’avoir fait le tour, j’avais besoin d’une meilleure énergie… ».

C’est en grande partie cette envie d’ailleurs qui amène Richaud Valls à New York. Première idée: retracer avec humour l’histoire de tous les artistes qui cherchent à percer dans le milieu très sollicité du 7ème art et de la musique à New York. C’est ainsi que va naître la série Tease, aujourd’hui en négociation au MIP à Cannes : « Je voulais faire des portraits d’américains et de francophones du Lower East Side. Ce quartier m’inspirait pour tout : son esthétique et sa population d’artistes qui vivent dans des situations parfois précaires ».

C’est ensuite grâce au succès de La Dame aux Camélias, pièce dans laquelle il jouera, que Richaud continue à écrire et s’entoure de plus en plus d’acteurs francophones et américains. Motivé et déterminé il décide de monter sa propre société de production, en collaboration avec d’autres artistes : Simonet Productions, qui, vous l’aurez compris est une société qui a du chien.

La vie de Richaud à New York est aussi rythmée par des rencontres déterminantes. Sans doute grâce à sa personnalité accessible mais aussi parce que Richaud à l’œil pour repérer les perles rares. Dans ses nombreuses découvertes, Sophia Urista, jeune chanteuse de 26 ans qui vient de signer avec Quincy Jones, fera l’objet d’une série documentaire consacrée à sa musique et sa carrière. Son flair, il le mettra au service des autres, et s’érige alors en coach pour jeunes talents : « J’aime partager mon expérience. Etant comédien, c’est plus facile de comprendre les attentes de chacun, être terre à terre et rester simple. »

Et après ? « Etendre Simonet Productions, renforcer le poids de la communauté artistique francophone en remplissant les salles et faire un long métrage ». Des projets ambitieux qui demandent de l’investissement et une équipe solide qu’il va composer avec de bons copains, des artistes aussi déjantés et motivés que lui. Avec la passion de Richaud comme moteur, Simonet Productions, c’est le début d’une belle aventure. Et pour avoir un avant goût du talent de cette équipe, Richaud mettra en scène une pièce de Carole Fréchette, Jean et Béatrice, qui sera interprétée en anglais et en français par Sofi Lambert, Hélène Kuhn, Max Van Bel et Jean Brassard. Rendez-vous donc sur les planches du 6 au 12 juin au Theater for the New City.

-> simonetproductions.com