Le subway new-yorkais se “parisianise”

« Fastrack ». Retenez bien ce nom : il risque bientôt de faire l’objet de toutes les railleries dans les dîners en ville new-yorkais. Présenté comme « une nouvelle manière de travailler sur les rails », ce programme de la MTA est destiné à faciliter les travaux de maintenance sur les voies, stations et signaux tout en faisant des économies – 10 à 15 millions de dollars selon le gestionnaire des transports publics new-yorkais. Sur le papier, pourquoi pas. Sauf que le programme prévoit la fermeture partielle de plusieurs lignes entre 22h et 5h du matin pendant quatre nuits consécutives, en semaine, quatre fois par an. Une hérésie dans une ville, habituée au luxe d’un service 24h sur 24, où l’expression “dernier metro” n’existe pas.

« Les signaux, rails, tunnels, structures et stations doivent toutes être maintenus dans un bon état de fonctionnement, une tâche incroyablement difficile dans un système où les trains circulent 24h sur 24, tous les jours, explique la MTA dans un communiqué.

Ces fermetures nocturnes ne dépayseront certainement pas les Gaulois de la Grosse Pomme, usagers du métro dans leur ville en France. En effet, dans les villes françaises équipées d’un métro, le service est traditionnellement suspendu la nuit pour permettre aux équipes de maintenance de faire leur travail. A Paris, il est fermé de 1h à 5h. De 23h à 5h en semaine à Marseille, pour ne citer que ces deux villes.

A New York, dix lignes sont concernées par ces fermetures : 4, 5, 6, B, D, F, M, 1, 2, 3, A, C et E. Les premières interruptions de service ont commencé mardi sur les lignes 4, 5 et 6, entre Atlantic Avenue et Grand Central. Elles se termineront vendredi 13 janvier à 5h. La prochaine fermeture nocturne affectera les lignes 1, 2 et 3 entre 34 St/Penn Station  et Atlantic Av/Pacific St du 13 février 22h au 17 février 5h. Les sections West 4th St – 59th St sur la B, D, F, M et 59 St – Jay St/MetroTech sur la A, C et E feront également l’objet de fermetures nocturnes à des dates ultérieures. Des moyens de transports alternatifs seront proposés par la MTA. Les taxis jaunes se frottent déjà les mains.

Visiter le site de la MTA pour plus d’informations