Le trio français du design moderne

C’est sur internet qu’ils se sont rencontrés, en 2004, avec l’idée commune de monter un partenariat et de travailler dans l’immobilier. Peu de temps après, Yonel et Nathanel font la connaissance de Steven et ensemble ils décident de fonder Modani. Après l’ouverture en septembre 2007 de leur boutique dans le Design District, ils décident de s’attaquer à New York. Là aussi le succès est immédiat, puisqu’en en seulement 4 mois, la boutique de New York a déjà rattrapé le chiffre d’affaire de Miami. « L’ouverture à New York était un pari. Nos objectifs étaient un peu plus conservateurs que ceux que nous avons obtenus » nous explique Nathanael. « Cela s’est tout de suite bien passé ».

Afin de combiner modernité et prix abordables Yonel, Nathanael et Steven s’impliquent dans tous les domaines de la distribution afin d’éviter les intermédiaires. Très rapidement, Modani est devenu le détaillant de mobilier le moins cher du marché du meuble moderne. Leur petit ménage à trois fonctionne parfaitement : Nathanael s’intéresse plus particulièrement au domaine financier, Yonel à la force de vente et Steven est spécialiste du design. « Nous sommes tous les trois complémentaires » explique Nathanael. « Ambitieux, mais également prudents » : Leur objectif pour le moment est d’ouvrir une boutique dans chaque grande ville des Etats-Unis, San Fransisco étant l’étape suivante après l’ouverture de la boutique à Los Angeles dans quelques semaines.

La collection Modani présente quatre tendances principales : minimaliste, néobaroque, zen et éclectique. Chaque meuble est présenté dans un environnement, suggérant au client un moyen d’utiliser sa nouvelle acquisition, le tout dans un espace très épuré. Modani propose également une ligne d’accessoires, et d’éléments décoratifs comme des stickers muraux.

A 30 ans, Steven, Nathanel et Yonel se sont bien trouvés aux Etats-Unis : « Nous avons tous les trois adoré les Etats-Unis. Il y a peut-être plus d’opportunités entrepeunariales ici qu’en France». Pour autant, ils reconnaissent que le fait d’être français les a aidé dans leur projet. « Notre goût européen a beaucoup joué, notamment dans la cohérence du design ».

http://www.modani.com/