Les Français, ces indécrottables séducteurs

A croire que DSK et Anthony Weiner se sont passés le mot pour préparer le terrain à la promotion du nouveau livre d’Elaine Sciolino. Si le livre a été écrit avant, il y a des passages sur la réputation de l’ancien directeur du FMI.  Elaine cite un article du Nouvel Obs de 2003 qui mentionne un certain ministre dans un club échangiste. “J’ai bien fait attention dans le livre à n’utiliser que ce qui est dans le domaine publique” me précise Elaine.

Après avoir été reporter en Iran et au Moyen Orient, Elaine Sciolino pose ses valises à Paris il y a neuf ans. Pas évident pour la journaliste américaine de slalomer dans les arcanes des secrets d’Etat à la française. Elle excelle dans l’exercice, se fraye un chemin et compare les baisemains de Jacques Chirac (“déboussolant”), VGE,  Maurice Levy , le président de l’agence Publicis, un puriste du baisemain “le baisemain ne doit pas effleurer la peau!)

Elle met aujourd’hui la France sur le divan, nous observe avec le regard d’une anthropologue.

Elle ne manque pas d’humour quand elle évoque les décalages culturels. “Les Français étaient plus choqués par le fait que Monica Lewinsky n’était pas particulièrement séduisante ni élégante que par l’infidélité de Bill Clinton.

Nicolas Sarkozy pèche par défaut de séduction, Christine Lagarde est conditionnée par trop d’années passées aux Etats-Unis.

Selon elle, la séduction infuse l’ambiance en France. “Aux Etats-Unis, le but est de conquérir, on recherche le résultat.”nous explique-t-elle. “En France, on prolonge le plaisir (ou la torture) de la conversation. L’anticipation et les souvenirs sont très importants. C’est valable pour tout, pour les repas par example; vous allez au marché. C’est un rituel.”

Elaine Sciolino recevra la légion d’honneur le 20 juin. “C’est le Pulitzer, un Oscar, un César pour moi…”, se réjouit-elle, “j’ai déjà ma robe en soie rouge.”

French Morning: Que pensez-vous l’affaire DSK?

Elaine Sciolino: Je fais une distinction nette entre la séduction et la criminalité. DSK avait la réputation d’être un grand séducteur mais il est accusé d’un crime. En France, ce scandale a été le déclencheur qui a ouvert la conversation. Les Françaises peuvent demander la fin du harcèlement, même s’il s’agit d’un harcèlement assez subtil. Ca me rappelle la situation aux Etats-Unis il y a 20 ou 30 ans. C’est un moment clé pour toutes les femmes. Je ne sais pas si ça va changer les habitudes pour autant. La séduction, c’est l’histoire de la France.

Que pensent les Américaines de l’attitude d’Anne Sinclair ?

Certaines amies américaines sont choquées par son comportement. Certaines pensent qu’elle est permissive en le couvrant. La réponse  d’Anne Sinclair, quand en 2006, on lui demande si elle souffre de la réputation de séducteur de son mari  “J’en suis fière. Il est important pour un homme politique de séduire. Du moment que je le séduis et qu’il me séduit, ça me va”. Ca souligne les différences culturelles même s’il est difficile de généraliser. On peut imaginer plusieurs hypothèses. Elle est extrêmement fidèle et veut rester avec lui jusqu’au bout parce qu’elle croit qu’il a besoin d’elle. Ou bien elle est dans le déni. C’est un mystère. On ne peut pas juger. Ce qui est sûr, c’est qu’elle a décidé de rester avec lui. Peut-être avait-elle le désir d’être first lady. Elle a montré qu’elle était prête à tous les sacrifices. Anne Sinclair est une victime.

Hillary Clinton aussi est restée…

Hilary est française en ce sens.

Les politiciens américains sont rompus à l’exercice d’excuses publiques…

Il faut demander le pardon des électeurs. Les Américains considèrent que les hommes politiques ont un contrat avec eux.

Etre journaliste en France et aux Etats-Unis, quelles différences ?

Les règles sont différentes. Si vous donnez une interview off the record, ca le doit rester. J’étais choquée qu’un journal français [Libération] publie l’interview off the record que des journalistes avaient faite de Dominique Strauss-Kahn avant le scandale. J’étais déçue que les médias ni en France ni aux Etats-Unis ne fassent pas une vraie enquête quand il a été nommé directeur général FMI. Je me sens moi-aussi responsable de ne pas avoir poussé davantage mon journal à le faire parce que cela soulève des questions sur son jugement. Par exemple, aucun d’entre nous n’est allé interviewer Tristane Banon de manière sérieuse. L’affaire a été une douche froide pour les médias.

Le « French lover » est-il écorné par l’affaire DSK?

Je ne sais pas. Certainement. Mais il est plus commun pour les Français de séduire. En France, les femmes après 50 ans peuvent se sentir plus sensuelles.

Le mythe de la France existe toujours?

Bien sûr! Avez-vous vu le film de Woody Allen Midnight in Paris? C’est un Paris de la magie.

Petite leçon de séduction à la française

Le regard (Ne clignez pas des yeux, ça vous défigure), la voix, la bise (Un terrain de jeu fabuleux). “Je suis devenue experte”, s’amuse-t-elle.

“La Seduction: How the French Play the Game of Life” Times Books (338 pages, $27).

Elaine parlera de son livre à Strand Bookstore mercredi 15 juin de 19h à 20h . ICI