Les hausses du 1er juillet

Les cigarettes:

Le groupe Lorillard Tobacco, 3e de l’industrie du tabac aux États-Unis, augmente ses prix à partir d’aujourd’hui: 5 à 11 cents de hausse sur les paquets Newport, 8 cents sur ceux de Kent, Old Gold, True, Satin et Max. Pas de hausse en revanche pour les cigarettes Maverick. Les autres cigarettiers, dont le leader du secteur Altria (Malboro, Philip Morris…) et Reynolds American (Camel, Winston…) devraient suivre (annonces attendues avant mercredi 6 juillet). Les compagnies répercutent la taxation plus lourde décidée par certains États, comme celui de New York: + $1,60 sur chaque paquet, ce qui porte son prix moyen à $9,20 (voire $11 à NYC).

Les sodas:

CocaCola augmente ses prix de 3 à 4%, après les avoir relevés de 2% cette année. Le géant d’Atlanta suit ainsi son concurrent PepsiCo qui, début juin, a déclaré une hausse de 3 à 5% des prix de vente effective entre le 10 juillet et Labor Day. Les plus petites entreprises, comme Dr Pepper Snapple, vont faire de même. Les raisons invoquées sont, d’une part, la hausse des coûts du transport avec la flambée des prix de l’essence; d’autre part, les spéculations sur le marché des matières premières.

L’alimentaire:

Il faut d’ailleurs s’attendre à une hausse généralisée sur les étiquettes dans l’alimentation en raison des aléas climatiques qui relèvent les prix des matières premières: les températures plus basses et les pluies plus abondantes que d’habitude dans le nord-ouest, les inondations dans les grandes plaines et le MidWest, et des températures plus élevées que la moyenne dans le nord-est perturbent les récoltes.

Transport de marchandises:

UPS attend un mois de plus, le 1er août, pour augmenter ses prix de fret. Le spécialiste du transport de colis prévoit de relever de 6,9% les tarifs à travers les États-Unis, vers le Canada et le Mexique. Là encore, l’augmentation ces derniers mois des coûts liée à celle des prix du brut est invoquée.