Les meilleures tables françaises au nord de NYC

Westchester County:

-Buffet de la Gare à Hastings-on-Hudson, 20 miles de NYC :

Si le nom est souvent synonyme de médiocrité en France, sur les hauteurs de l’Hudson Valley, c’est un restaurant plein de charme, sans prétention et de qualité. Situé effectivement près de la gare du village, le petit bistrot de 35 couverts, récemment rénové (avec salle au 1er étage pour les repas privés), a été ouvert il y a 30 ans par Gwenael et Annie Goulet, originaires de Concarneau. Contraint de vendre en 2006 pour raison de santé, le couple breton, aidé de leur fils Gwendal, est revenu aux fourneaux 2 ans plus tard, sollicité par les riverains. Plats traditionnels: frisée aux lardons, brandade de morue, ris de veau, cassoulet, canard rôti. En dessert: îles flottantes, crêpes “suzette” ou encore la tarte tatin, très généreuse. Entrées: $10 à $20; plats: $26 à $36. Carte des vins 100% française. À savoir: le vol au vent de homard, spécialité de la maison, est introuvable sur le menu. Buffet de la Gare, 155 Southside Ave. (914) 478-1671. buffetdelagareny.com

-La Crémaillère à Bedford, ville des mansions et des stars, 45 miles de NYC:

Cuisine classique par excellence, pour les dîners en amoureux ou entre amis (en famille, éviter les très jeunes enfants). En 1947, le chef français Antoine Gilly, propriétaire de La Crémaillère à Manhattan, ouvre à Bedford, dans une farmhouse en bois blanc du 18e siècle, la version “à la campagne” de son établissement new-yorkais. En 1961, Robert Louis Meyzen, le fondateur de la Caravelle, reprend le restaurant et, depuis 1971, son fils Robert Olivier est aux commandes. Le designer Ralf Lauren, les acteurs Chevy Chase et Glenn Close ou encore le maire de New York Michael Blomberg y ont leur table. Les best: soupes de moules, au pistou; escargots aux cheveux d’ange; gratin de fruits de mer ; filet de bœuf sauce cognac ou encore cassolettes d’épinard ou de haricots verts. Sorbets maison. Carte des vins à 80% française, 20% nord-américaine. Prix-fixe déjeuner: $25. Dîner: entrées de $9 à $24; plats: $12,75 à $38. À savoir: le dimanche, pas de brunch mais une ouverture non stop de 13h00 à 20h00. Un carré d’agneau en plein après-midi, c’est possible! La Crémaillère, 46 Bedford-Banksville road. (914) 234-9647. cremaillere.com

-Le Château à South Salem, village en terre équestre, 50 miles de NYC:

Pour les amateurs d’histoire architecturale américaine en quête d’un bon dîner français. Le Château est une ancienne mansion de style Tudor construite en 1907 par JP Morgan sur 32 acres de terrain. Le financier en avait fait cadeau à un ami malade, le révérend Rainsford. L’endroit fut transformé en restaurant français en 1970 par une bretonne, Louise Lozach, propriétaire du Coq au Vin à Manhattan. Depuis, sa fille Monique Jaffre Lozach et sa petite-fille Lanaick maintiennent la tradition. Les chefs cuisinier et pâtissier sont français. Leurs spécialités: le Chateaubriand pour deux béarnaise et les cuisses de canard, et, en dessert, les soufflés chocolat ou Grand Marnier. Prix-fixe dîner: $49. Entrées: $8 à $20; plats: $30 à $40. Une bonne adresse pour réceptions ou séminaires “à la française” dans un cadre historique. Ne pas manquer la vue au coucher du soleil depuis le bar ou la terrasse. À savoir: un vrai menu enfants avec choix de soupes, raviolis, salades, filet de bœuf, poulet rôti ou saumon. Brunch le dimanche de 12h00 à 15h00. Dîners dansants les vendredis et samedis. Le Château, 1410 Route 35. (914) 533-6631. lechateauny.com

-Encore Bistrot à Larchmont, petite ville à dense communauté francophone, 18 miles de NYC:

Dans ce petit restaurant de 50 places, l’intérêt se situe davantage dans la salle que dans l’assiette: « on y trouve toujours des Français avec qui parler, au sujet notamment de l’école franco-américaine située à quelques pas » raconte une habituée américaine. Parfait pour les nouveaux venus francophones du quartier. Cuisine classique de bistrot: croque-monsieur, croque-madame, salades de chèvre chaud ou de lentilles, quiches, onglet à l’échalotte, truite aux amandes, jarret d’agneau braisé. Entrées: $7 à $15; plats du déjeuner: $9 à $17; plats du dîner: $21 à $26. À savoir: crêpes les lundis et soirées fromage (raclette, fondue…) les mercredis. Encore Bistrot, 22 Chatsworth Ave. (914) 833-1661. encore-bistro.com

-La Panetière à Rye, 25 miles de NYC:

Ambiance résolument provençale pour repas traditionnel. De sa Marseille natale, Jacques Loupiac en a gardé l’accent et le goût des plats du sud. Il a ouvert sa Panetière (hommage à ses parents boulangers) en 1986, après avoir fait ses premières armes à La Crémaillère (voir plus haut). Salle baignée de soleil au 1er étage pour parties privées. Spécialités: la friture de cuisses de grenouille, les œufs d’alose à la provençale et la dorade de Méditerranée. Entrées: $12 à $24. Plats: $29 à $48. Menu dégustation: $78, $126 avec vins. À savoir: démonstration de cuisine une fois par mois, suivie d’un déjeuner. Participation: $30. La Panetière, 530 Milton Road. (203) 438-1275. lapanetiere.come

Connecticut:

À Greenwich, ville la plus cosmopolite de la région, plusieurs adresses françaises complémentaires les unes des autres, 32 miles de NYC:

-Jean-Louis: pour ceux qui recherchent une expérience culinaire française. Originaire d’Annecy, diplômé de l’école hôtelière de Thonon Les Bains et formé par les chefs aux 3 étoiles François Bise et Guy Savoy, Jean-Louis Gerin innove sans complexe. Depuis l’ouverture de son restaurant, il y a 25 ans, sa cuisine “nouvelle classique” se veut simple (pas plus de 3 ingrédients par plat) mais intense et recherchée. Les fournisseurs sont les mêmes que ceux du Bernardin. Se laisser tenter par le Chef Bar Menu à $49 – vue fascinante sur la cuisine depuis le bar – ou le Grand Tasting Menu à $69 au cours duquel Jean-Louis mêle plats traditionnels et recettes surprenantes: endives aux trois caviars, bar au bacon, carpaccio d’autruche à la truffe, caille du Vermont farcie à la quenelle de volaille, foie gras sauté. Les spécialités desserts: tarte aux pommes ultra fine, flan à la pistache ou encore mousse au chocolat sans jaune d’œuf. Très belle carte de vins (prix raisonnables) constituée depuis 25 ans par la femme de Jean-Louis, Linda, la “boss” en salle. À savoir: JL to Go est un service de livraison à domicile pour les dîners en amoureux, les cocktail parties ou les repas d’entreprise. Commandes online: www.restaurantjeanlouis.com/jltogo. Jean-Louis, 61 Lewis Str. (203) 622-8450. www.restaurantjeanlouis.com

-Méli-Mélo: la crêperie, ouverte il y a 18 ans par les bretons Marc et Evelyn Penvenne, propriétaires de Maison Sorbet, constitue une excellente halte familiale, surtout depuis son agrandissement (passant de 15 à 50 places assises). Grand choix de crêpes au blé noir et au froment, mais aussi soupes, salades et sandwiches. Glaces et sorbets maison exceptionnels. Pour un goûter gourmand, on recommande la crêpe caramel au beurre salé, accompagnée d’un chocolat chaud ou d’un jus de fruits/légumes frais (une 20aine au choix). Crêpes salées: $8 à $15,50. Crêpes sucrées et flambées: $3 à $11. À savoir: le restaurant va ouvrir un bar à chocolat dans l’ancienne salle du restaurant avec viennoiseries et pâtisseries à emporter. Le tout signé par le nouveau chef formé chez Ladurée à Paris, Maxime Ollivier. On peut déjà déguster ses macarons! Méli-Mélo, 339 Greenwich Avenue. (203) 629-6153. melimelogreenwich.com

-Versailles: ambiance salon de thé. Une adresse que l’on n’aurait pas recommandée avant l’été dernier et son déménagement quelques portes plus bas sur Greenwich avenue, dans un espace plus grand, plus élégant et plus accueillant aussi. Le chef niçois Jean-Pierre Bagnato propose une carte restreinte mais variée pour les déjeuners et dîners: on retient notamment les tartares de thon ou le filet mignon. Grand choix de desserts: Opéra, Saint Honoré, forêt noire, éclair… et petits fours sucrés. Vente sur place de pains, viennoiseries et pâtisseries. Entrées: $10 à $24; plats: $29 à $32. Fromages: $15. À savoir: ouvert dès 7h30 le matin, avec une carte petit déjeuner “Morning organic eggs” (l’œuf sous toutes ses formes) ou “Morning temptations” à base de jambon et de miel. Versailles, 315 Greenwich Ave. (203) 661-6634. versaillesgreenwich.com

-Chez Jean-Pierre à Stamford, 37 miles de NYC:

S’arrêter Chez Jean-Pierre, c’est comme faire une pause déjeuner sur la route des vacances en France: on retrouve une réelle ambiance de bistrot-restaurant, on croirait presque voir le PMU à côté (surtout l’été, en terrasse sur le trottoir). Note d’humour avec “le déjeuner des canotiers” de Renoir peint au mur: on y retrouve le propriétaire breton Jean-Pierre, sa femme et leurs 3 fils au milieu des convives. Depuis l’ouverture de son établissement il y a 12 ans, Jean-Pierre ne sert « que du frais, jamais de surgelé » à des prix très abordables: foie gras frais poêlé au porto, coq au vin, magret de canard à l’orange, cassoulet. Entrées: $8 à $24; plats déjeuner: $12 à $24; plats dîner: $22 à $32.  Carte des vins suffisamment variée pour y trouver son bonheur. À savoir: 50% de réduction sur toutes les bouteilles le dimanche soir. Chez Jean-Pierre, 188 Bedford Street. (203) 357-9526. chezjeanpierre.com