Les présidents français et l’anglais: pas facile!


    Le soleil se couche à l’ouest et les Français sont mauvais en anglais. De De Gaulle à Hollande, French Morning s’est plongé dans les archives pour voir comment nos présidents se débrouillaient en face d’Américains, des vrais.

    Verdict: François Hollande et Nicolas Sarkozy ne sont pas d’accord sur tout, mais ils peuvent au moins reconnaitre qu’ils ont besoin de cours.

    On commence par cette surprenante vidéo du Général De Gaulle en déplacement à New York en 1944. Sur les marches de la mairie, le président français, qui était connu pour apprendre ses discours en langue étrangère par cœur, déclare avec fougue “long life New York“.

    NEW YORK WELCOMES DE GAULLE on sleeve as GEN: DE GAULLE

    Nous n’avons pas trouvé de vidéo de Pompidou parlant anglais. En revanche, Valery Giscard d’Estaing, lui, a parlé la langue de Shakespeare dans les premières minutes de sa présidence.

    François Mitterrand s’est risqué à quelques mots en anglais lors du centenaire de la Statue de la Liberté en 1986.

    La palme revient à Jacques Chirac pour ce coup de sang bien connu dans les rues de la Vieille Ville de Jérusalem. Le chef de l’Etat était agacé par l’attitude d’un garde du corps israélien vis-à-vis de la population arabe qu’il ne pouvait saluer.

    Nicolas Sarkozy a l’air fier de son discours en anglais, mais y-a-t-il vraiment de quoi?

    Sarkozy essaye de parler anglais par xandior

    Enfin François Hollande, lors de son déplacement à San Francisco le 12 février. Grand moment de solitude…