L’Europe défend Lagarde et le Hamster d’Alsace

Christine Lagarde est une femme forte, de pouvoir et considérée comme une rock star dans les meetings économique. C’est l’avis de Business Report, qui réalise un portrait plutôt élogieux de la ministre des Finances française. Mais n’y aurait-il pas un lien trop fort avec l’Union Européenne? C’est ce que craint Augustin Carstens, chef de la Banque Centrale mexicaine et lui aussi prétendant au poste de Directeur du FMI, dans le Washington Post. En tout cas, le match s’annonce définitivement être Carstens-Lagarde selon le New York Times, qui estime la candidature risquée de l’Israélien Staney Fisher comme trop tardive pour être prise en compte.

Boeing ou Airbus? Autre duel mais cette fois pour Air France, qui doit choisir s’il prend le 747 ou l’A380. Mais le Wall Street Journal note que la société française pourrait préférer Airbus pour défendre les emplois européens. Le patriotisme économique est partagé des deux côtés de l’Atlantique.

Et sinon, Serge Gainsbourg: homme à femme? C’est l’opinion de Reuters qui écrit un portrait de l’artiste à l’occasion d’un article relatant l’utilisation de ses chansons dans les publicités, et plus récemment celle de Dior. L’artiste y est décrit comme un séducteur (malgré his ugly face) et une icône qui entraina la France dans un élan de libération sexuelle.

La France ne sait pas prendre soin de ses hamsters selon CNN. Le Hamster d’Alsace peine à se réintroduire dans son environnement, trop longtemps persécuté par les fermiers français. En tout cas, CNN semble intéressé par son sort, tout comme le New York Times qui réalise un long article sur le sujet.

DSK tout de même, avec le Time qui  estime que s’il ne peut revenir en politique en France, c’est davantage à cause de son argent que de son amour pour les femmes. Les Français ne se refont pas …

CBS relève l’avis du rédacteur en chef du Point Franz-Oliver Giesbert quant à l’idée que la France est sexiste et que les médias laissèrent DSK se comporter de la sorte. Dominique Strauss-Kahn ne sera pas à la présidentielle de 2012, mais aura influencé le débat d’une façon que l’on n’ attendait pas explique CBS.

Enfin, le Daily News s’intéresse encore et toujours aux petites histoires politico-sexuelles françaises, et rapporte les dires de Cecilia Attias : le pouvoir attire les femmes. Le journal explique qu’elle fait passer le président français pour un sex-symbol constamment entouré de femmes lui donnant leur numéro de téléphone. Pourtant, il est plus connu pour ses talonnettes que son attrait pour les femmes écrit le journal. L’article est l’occasion de rappeler la fameuse histoire Cecilia-Nicolas période 2007.