L’Hippique c’est chic

Vicomte Arthur est LA marque frenchy qui monte en ce moment. Dans maintenant moins d’un mois, les frères de Soultrait, fondateurs, ouvrent le magasin d’été à South Hampton et un autre à Nantucket, à Cape Code « le Saint Trop de New York et le Deauville de Boston ». L’objectif est affiché, séduire les urbains chics mais branchés dans leurs lieux de villégiatures favoris.


La saga de Vicomte Arthur débute lorsque l’ainé des frères de Soultrait , Arthur, se retrouve sans salaire aux Etats-Unis. Stagiaire dans une entreprise qui périclite et cesse de le payer, il décide de monter sa propre société de prêt à porter et se spécialise dans un premier temps dans les cravates dont il est fanatique. En Caroline du Nord, avec ses cravates, il fait jouer le bon vieux bouche a oreille et crée le buzz en organisant des ventes privées. Il revient en France où à force de persévérance, il reçoit sa première commande importante. Il fournit les cravates de la délégation Paris 2012. Fort de son expérience, il fonde Vicomte Arthur en 2005 a Miami. Il a 23 ans. Quand vient le temps de l’extension de la marque, il se tourne tout naturellement vers les polos car comme le confie Bertrand de Soultrait, le plus jeune, installé à Miami : «Notre génération porte plus le polo que la cravate

Cavalier émérite, sélectionné aux Championnats de France, Bertrand de Soultrait débarque en Floride où il fait la tournée des concours hippiques afin de pouvoir payer ses études. Il se forge un nom dans les clubs très fermés de Polo de Palm Beach et prend donc en charge la distribution sur le marché américain. Arthur reçoit l’Europe en partage et le design des collections. Désormais la marque compte 50 point de vente à travers tous les Etats Unis et possède son propre magasin à Palm Beach.


La marque est toute jeune mais tient à son esprit bon genre. Leur premier slogan: «L’instinct Chic» a le défaut de ne pas parler aux Américains. Vicomte Arthur devient alors la marque « casual chic », et s’installe alors sur le marché américain par ses prix competitifs dans le secteur du « affordable luxury ».
Leur créneau est tout trouvé : aux Etats Unis, une marque française, dessinée par des français et fabriquée en Europe. Au-delà des matières classiques pour ses polos, jersey et maille piquée, la marque se distingue de ses concurrents français ou américains par son gout immodéré pour les couleurs vives, inspiré par les casaques des courses hippiques. Quand Lacoste ou Ralph Lauren se cantonnent aux pastels, Vicomte Arthur sort l’artillerie lourde : fuchsia, couleur emblème de la marque, abricot, bleue cobalt ou framboise écrasée. Le tout sans fantaisies excessives.