Little Italy, le vrai

Vous venez de descendre à l’arrêt Fordham Road, ligne B ou D. Vous marchez maintenant vers l’est sur la 187eme rue. Progressivement, les « deli » et les églises cèdent la place aux trattorias et aux drapeaux italiens. Mamma Mia ! Bienvenue à Little Italy, Bronx.

Le quartier, délimité par les avenues Arthur à l’ouest, Belmont à l’est, Crescent au sud et 187th Street au nord, draine quelques touristes (le jardin botanique du Bronx et le zoo ne sont pas loin) et de nombreux amateurs de bons restos et patisseries. L’arrivée récente de la communauté albanaise cause parfois des tensions avec les habitants de longue date, mais les « ritals » ont encore de beaux jours devant eux. Surtout les commerces locaux continuent à se transmettre de père en fils comme ils le sont depuis plus d’un siècle.

La visite commence au coin de 187th Street et Belmont Avenue. C’est là que se trouve l’église Mount Carmel. Depuis son ouverture en 1907, elle a grandi pour devenir un lieu de rassemblement du quartier. Ses vitraux représentant la vie de Jésus valent le coup d’œil.

Après la nourriture spirituelle, le nourriture tout court. Et en la matière, il y a l’embarras du choix. Le Don Corleone de la scène culinaire locale s’appelle Roberto Paciullo. Il est le fondateur de Roberto’s (603 Crescent Avenue, au coin de Hughes Avenue, 718 733-9503 – roberto089.com), un restaurant de 90 couverts considéré par un magazine comme l’ « une des meilleures tables italiennes de New York. » Il dispose également de Zero Otto Nove (2357 Arthur Avenue et 186eme rue, 718 220-1027), une pizzeria ouverte en lieu et place d’un McDonald’s. Il tente d’y réaliser le rêve d’enfant de son meilleur ami, Enzo, resté au pays : exporter la vrai pizza italienne à New York.

Autre grand atout du quartier : les pâtisseries et les boulangeries. Citons Artuso’s Pastry Shop (670 East 187th Street et Crescent Avenue, 718 367-2515 – artusopastry.com). Vincent Artuso, un pâtissier, a repris l’établissement en 1946 et lui a donné son nom. Jusqu’à aujourd’hui, toute la mafia Artuso participe à la confection des pains, des pièces montées et des pâtisseries, notamment les délicieux cannoli.

Pas encore rassasié ? D’autres délices vous attendent à Teitel Brothers (2372 Arthur Avenue, 718 733-9400 – teitelbros.com), le temple de l’épicerie fine. Le magasin exigu fondé en 1915 est bourré de produits du sol au plafond. Son huile d’olive est particulièrement réputée. Envie de fromage ? Casa della Mozzarella (604 East 187th Street entre Arthur Avenue et Hughes Avenue – 718 364-3867) vend les meilleurs mozzarellas de New York. A Biancardi’s (2350 Arthur Avenue a 186th Street – 718 733-4058), d’étranges stalactites tombent du plafond. Ce sont des saucissons. Normal, vous êtes dans la boucherie locale. Elle fournit les meilleurs restaurants de Manhattan en volaille, agneau, bœuf et porc. Autre passage obligé : le Arthur Avenue Retail Market ( 2344 Arthur Avenue entre Crescent Ave et 186eme rue – 718 295 5033 – arthuravenue.com). Ce marché couvert regorge de fromages, panetone, pièces de charcuterie, fruits et légumes à des prix imbattables. Au fond du marché, the Arthur Avenue Italian Deli dispose de quelques tables. Le menu propose notamment une « Julius Caesar Salad ». Le plat de légumes grillés est parfait pour ouvrir l’appétit.

Enfin, Little Italy ne serait pas Little Italy sans les légendaires pâtes : Borgatti’s (632 East 187th Street entre Belmont Avenue et Hughes Avenue – 718 367-3799), juste en face de l’église de Mount Carmel vend des ravioli frais depuis 1935.