Luxe, calme et volupté

Premier constat du New York Times: « la rentrée en France, c’est préoccupant, et l’anxiété abonde », car pour le quotidien New Yorkais, la rentrée française se résume à « un gouvernement qui se prépare pour une nouvelle saison politique, de nouveaux films qui attendent leurs tours, un nouvel opéra en préparation, et les maisons d’éditions sur le point de larguer des centaines de nouveaux romans sur des personnes toujours préoccupées par le paiement de leurs vacances d’été ».

Deuxième constat : « Cette année, le public a l’humeur aigre […] et confie ses inquiétudes à propos de l’inflation, du pouvoir d’achat et de la position de la France dans le monde ».
Et le journal d’enfoncer le clou et de citer Alix Girod de l’Ain, chroniqueur au magazine Elle, qui affirme que les Français sont comme des « enfants qui retournent éternellement à l’école », sacralisation des vacances oblige…

Enfin troisième constat, les Français ont des coutumes de rentrée bizarres, la palme revenant au domaine de l’édition française, où, « pour une raison inconnue, les éditeurs français ne produisent pas de nouveaux livres pour les personnes en vacances, mais seulement pour les personnes qui reviennent au travail, quand ils ont probablement moins de temps pour lire ».

Voice Of America s’intéresse aussi à la rentrée, mais à celle des partis politiques français qui «tiennent une série de réunions, au cours des prochaines semaines, pour marquer la nouvelle saison politique», et plus particulièrement au «Parti du Front national, parti le plus populaire d’extrême-droite».

Le journal n’épargne pas le parti, ni même Jean-Marie Le Pen, «  le plus ancien des chefs de partis en France ».
Rappelant les manifestations de 2002, le journaliste revient sur l’année 2008, qui aurait pu « être la bonne pour le FN », le « président conservateur Nicolas Sarkozy » se battant dans les sondages, l’économie étant « en chute » et « l’immigration clandestine – l’un des principaux thèmes de campagne de l’extrême-droite française » préoccupant également beaucoup de Français.

La constat est sans appel : «Au lieu de cela, le Front national est divisé en interne et luttent pour survivre ». Dette, réduction de personnel, vente du paquebot, le VOA fait la totale, et rapporte même que « lors d’un entretien à son domicile familial, Le Pen a refusé d’admettre l’échec ou la retraite dans un avenir proche».

Un peu de légèreté à présent avec Angelina jolie, qui très éprise de notre nation, a annoncé prendre des cours de français depuis deux ans. Selon The Improper, la star américaine qui réside toujours dans « l’étourdissant » château de Miraval, aurait déclaré qu’elle « aimerait avoir un rôle francophone dans un film européen».
«Lorsque je pourrais vraiment parler Français, j’essaierai peut-être de jouer dans un film français dans quelques années» a précisé l’actrice.

Cap au sud maintenant, et direction l’ “île de beauté” « Terra incognita » pour les Américains.
Car sur les plus de trois millions de résidents américains qui volent chaque année vers la France, « à peine 6000 d’entre eux passe une nuit sur cette île à peu près de la taille du New Hampshire ».

Si «pendant des millénaires, des visiteurs sont arrivés en Corse pour être emportés par sa beauté», le journaliste du New York Times ne fait pas exception.
De Corte à la colline de Calvi qui « monte en flèche de la mer Méditerranée comme une réponse à Mont Saint-Michel », le journaliste nous offre une véritable carte postale Corse, et s’arrête particulièrement sur un musée de la Légion étrangère française.
« Au milieu de mannequins en tenues de parachutistes, des expositions détaillent l’histoire de cette branche sombre de l’armée française, connu pour accepter les recrues de tout arrière-plan de tous les pays, sans poser de questions ».
Il sont fous ces gaulois.