M83 éternel ado

L’aventure a commencé il y quelques années à Antibes, dans la chambre d’un adolescent passionné de musique, Anthony Gonzalez. Aujourd’hui, à seulement vingt-quatre ans, “l’adulescent” compte déjà quatre albums à son actif, dont deux en solo. Le groupe M83, désormais réduit à sa seule personne, reçoit la faveur des critiques, surtout aux États-Unis et en Angleterre où M83 est plus populaire qu’en France. Son son électronique emprunte autant au dream pop alternatif de My Bloody Valentine qu’au post-rock de Mogwai et aux expérimentations de Sonic Youth.

“Saturdays=Youth”, son cinquième album sorti en début d’année, est un retour aux années 1980, particulièrement prolifique en terme de musique. Un hommage à une époque qui «avait une ouverture d’esprit que je n’ai plus ressentie ensuite» explique Anthony. Chez M83, le passé est omniprésent. Nostalie des 80’s mais aussi nostalgie de son adolescence, époque naïve et heureuse qui façonna l’adulte qu’il devrait être. Le samedi, jour de sortie des ados, celui qu’on attend toute la semaine inspire le titre d’un album et d’un artiste résolument “teenager”.

Ecouter ici

Le 3 juin à 20h au Music Hall of Williamsburg, 66 N 6th Street et le 4 juin À 20h au Bowery Ballroom, 6 Delancey Street.