Monet secret exposé

Les aïeux de Guy Wildenstein lui ont légué une des plus riches collections du monde, une galerie prestigieuse et un goût immodéré pour les impressionnistes. Grâce à ce bagage, il offre jusqu’au 15 juin la plus grande retrospective Monet organisée à New York depuis 30 ans.

Les 62 oeuvres viennent en majeure partie de collections privées, qui n’ont pas l’habitude de les prêter. Les tableaux exposés ont donc été rarement vus ou reproduits. Trois d’entre eux n’ont d’ailleurs jamais étés présentés au public, comme “Adolphe Monet dans le jardin de Le Cocteau”,
Adolphe Monet dans le jardin de Le Cocteau
représentant le père de l’artiste lisant à l’ombre dans un jardin. De nombreux musées américains, ainsi que le Musée Marmottan Monet à Paris, ont aussi accepté de prêter leurs chefs-d’œuvre pendant deux mois.

Un jour nouveau

La rétrospective consacrée à Claude Monet à la galerie Wildenstein est l’occasion de découvrir l’œuvre du maître impressionniste sous un jour nouveau. L’exposition ne ressemble pas aux salles du Met ou aux sections impressionnistes des grands musées de la côte Est des Etats-Unis.

Si les tableaux de Londres et de la Tamise sont connus, le public découvrira
Villas à Bordighera (1884).
ceux peints lors du voyage de Monet à Venise. Le Palais des Doges, baigné de soleil, rappelle l’importance de l’effet de la lumière dans l’œuvre du peintre.

L’exposition couvre toutes les périodes de la longue carrière de Monet (qui a vécu de 1840 à 1926), des peintures plus expressionnistes de la fin des années 1860, aux toiles tirant vers l’abstraction des années 1910-1920. Parmi les peintures tardives de l’artiste, quatre tableaux représentant le fameux pont japonais du jardin de Giverny, abstraits, avec une épaisse couche de peinture, ne manqueront pas d’attirer l’attention du visiteur.

L’exposition se démarque également par la diversité des sujets des oeuvres. Outre les classiques jardins et nymphéas, des représentations de paysages de la Méditerranée, des bords de mer de Trouville, de la Gare Saint-Lazare ou du jardin des Tuileries, apparaissent au fil de la visite.

Il a fallu deux ans et demi pour que cette exposition voie le jour. Guy Wildenstein, l’a conçue en mémoire de son père, décédé il y a cinq ans.

Daniel Wildenstein, passionné par Monet, a commencé à étudier l’œuvre du peintre à 19 ans. Il a consacré dix-sept ans de sa vie à réaliser un catalogue en cinq volumes, retraçant l’œuvre de Monet. « Quel plus bel hommage pouvais-je lui rendre que cette exposition ? » lance t-il.
C’est l’arrière grand-père de Guy Wildenstein qui a fondé la maison Wildenstein à Paris en 1875, puis a ouvert une galerie sur Fifth Avenue en 1903.

Le prix des billets d’entrée (déductible des impôts) ira en totalité à The Breast Cancer Research Foundation. Et Guy Wildenstein s’attend à un large succès. « Les Américains adorent Monet. Monet est un peintre mythique » explique t-il « Il est probablement le peintre français le plus connu aux Etats-Unis. »

Du 27 avril au 15 juin

Wildenstein & Co.
19 East 64th St
New York, NY

Lundi – Samedi 10h-17h –
Entrée 10$ – Senior/Etudiant 5$