Mont Tremblant, le charme québécois

Pas un Québécois qui ne connaisse le Mont Tremblant et pas seulement parce qu’il s’agit du
plus haut sommet des Laurentides. Si ses 967 mètres d’altitude peuvent faire sourire un haut
savoyard, l’indication n’a pas la même importance ici. Régulièrement classée en tête des
destinations de sports d’hiver de l’est de l’Amérique du nord, la station du Mont Tremblant
possède effectivement quelques atouts qui la rendent presque incontournable.

Au nord de Montréal, elle offre à ses visiteurs 95 pistes, la plus longue fait 6 Kms, couvrant
tous les niveaux, de débutant à expert. Son enneigement est garanti grâce à la présence de pas
moins de 912 canons à neige ! Avec 450 moniteurs de ski exerçant en saison, l’encadrement
est à la hauteur…

Autre avantage non négligeable, la station du Mont Tremblant est d’un accès facile. Par la
route, à 120 kilomètres de Montréal, 710 de New York et surtout en avion, grâce à un
aéroport situé à une trentaine de kilomètres des pistes et à un vol direct entre Newark et Mont
Tremblant (voir détails dans la rubrique comment y aller).
[ad#Article-Defaut]

Enfin, ce qui ne gâche absolument rien, bien au contraire, Mont Tremblant s’est surtout développé ces vingt dernières années avec les investissements colossaux de la société Intrawest, la même qui, un peu plus tard, a construit, en France, la nouvelle station Les Arcs 1950.
À Tremblant comme Aux Arcs, une station entièrement piétonnière, de très belles prestations,
des hébergements plutôt haut de gamme, des boutiques nombreuses, tous les services
nécessaires, dont des navettes qui fonctionnent de 7h00 à 4h00 du matin et un esprit village.
Pour en revenir à l’essentiel, c’est-à-dire, les pistes, certes ce n’est pas Paradiski et ses 420
Kms de pistes, ni les stations du Colorado, mais tout de même, il y a là, dans les Laurentides,
de quoi se faire plaisir sur les ou la planche, tout en se dépaysant dans une ambiance plutôt
sympathique et plus cool qu’en Europe.

Quoi faire ?
Du ski alpin, bien sûr, avec des pistes éclairées qui permettent de se jouer de l’ensoleillement
un peu court à cette saison, mais également du ski de fond sur les 80 kilomètres de sentiers
balisés.
Vous pourrez d’autre part partir en randonnées avec des  raquettes aux pieds, en montant un
cheval dont visiblement ni la neige ni le froid ne perturbent, ou encore à motoneige si vous
recherchez un peu plus d’émotions. Les plus sportifs pourront s’essayer à l’escalade d’un mur
de glace ; C’est une expérience intéressante…
Enfin, rien ne vaut une bonne séance pour se lâcher, en famille ou entre amis, dans l’espace
Aventure neige et ses attractions qui font retomber en enfance. On n’est pas là pour se prendre
au sérieux.
Ça c’est pour les activités extérieures. Ensuite, en intérieur, vous aurez la possibilité de perdre
ou de gagner un peu (beaucoup) d’argent au Casino ouvert jusqu’à 3 heures du matin, bonjour
les cernes, et pour vous refaire une santé, je ne parle plus d’argent, plusieurs spas de qualité.

Si vous êtes motivé, tentez la thermothérapie au Scandinav Spa. Le passage répété du chaud
au froid est…saisissant mais régénérateur. Plus classique, l’Amerispa de l’hôtel Westin
propose moins de surprise.
Enfin, ce ne sont pas les adresses de bars, restaurants et discothèques qui manquent, mais
plutôt le temps de profiter de tout.

Comment y aller ?
Par la route : compter 7h50 de trajet pour 710 Kms depuis NYC.
En avion : Depuis le 17 décembre et jusqu’au 28 mars 2010, un vol direct relie Newark à
l’aéroport international de Mont Tremblant. Départ à 10h59 les lundi, jeudi et dimanche, plus
le vendredi certaines semaines. 90 minutes de vol, 524$ l’AR!
L’aéroport est à une petite demi-heure de la station.
Nombreux vols entre NYC et Montréal. Comptez ensuite 1h15 de route.

Où séjourner ?
Il y en a pour tous les budgets, du 5* aux Cafés Couettes, en passant pas les condos
classiques, que ce soit dans la station principale ou dans les villages attenants.
Par exemple, à partir de 115 dollars can, Le Lupin : une auberge B&B tenue par Sylvie et
Pierre. On s’y sent comme  la maison. On y mange remarquablement bien. C’est simple, avec
du bois partout, mais c’est sympa.
Dans le haut de gamme, le Westin et le Bondurant sont parfaitement recommandables.
Si vous souhaitez louer un appartement, les condos du Westin sont très pratiques car au pied
des pistes et d’un bon rapport prestations-prix. À partir de 175 dollars can

Où manger ?
Vous êtes lassés de l’offre américaine ? c’est une multitude de propositions culinaires qui
vous attendent au Mont Tremblant. Les restaurants sont nombreux et de qualité.
Pour retrouver des saveurs méditerranéennes, il y a La Petite Cachée, sur la route qui mène à
la station. CoCo Pazzo est parfait pour le lunch. Le restaurant Aux Truffes a été souvent
distingué et pour une table très raffinée, réservez au restaurant de l’hôtel La Quintessence !

Un dernier conseil ?
Évidemment, il fait froid dans les Laurentides (-15° cette semaine mais grand soleil), par
conséquent équipez-vous sérieusement. Mais avec la tenue adéquate, aucun problème, vous
profiterez à fond de votre séjour.

A lire : Le guide Ulysse « Ski alpin au Québec »

A consulter : le site www.tourismemonttremblant.com

(Crédit photo: C.Parent et P.Lambert pour le Ministère du Tourisme du Quebec)