Nathalie Broizat, Encore l’Amour!

Quand on lui rend visite dans sa maison bleue au cœur de Los Angeles par un bel après-midi de Printemps, c’est un grand sourire qui nous accueille. Autour d’un thé et de quelques gâteaux, elle nous transporte dans un monde unique où se brassent musique, sentiments et gestuelle.  Elle habite ici depuis 2003, après un passage à New York. De ce côté ci de l’Atlantique, elle est venue retrouver la scène et l’excitation de la création. A Paris, après des études de danse et de théâtre, elle était devenue “chargée de production” du festival des Iles de Danse. Elle voyageait beaucoup, voyait trois ou quatre spectacles par semaine. Mais, dit-elle, “je souffrais de ne plus être sur scène et de ne pas créer… ». « À un moment, c’était comme une révélation. Il fallait absolument que je continue ma recherche sur « Effort » et que je parte à New York ».

“Effort” , c’est le terme donné au concept de création scénique basé sur les facteurs de Temps, d’Espace, de Poids et de Flux (flow) qui permettent de créer une qualité de jeu dynamique, centré sur l’action et le visuel. Ce concept avant-gardiste pour décrire et analyser le mouvement est en fait l’essence de la Methode Laban-Bartenieff, qui est enseigné à l’Institut du même nom à New York City. «Je me suis inscrite pour la Bourse Fullbright, et grande surprise, ça a marché ! Je l’ai eu. Et du coup, je suis partie à New York ». À New York, Nathalie remonte sur scène et enchaîne les expériences artistiques inoubliables.

Puis en septembre 2003, c’est le coup de cœur et Nathalie déménage à Los Angeles : une ville idéale, un compromis parfait entre la ville et la nature. Elle y rencontre alors l’artiste de théâtre Rachel Rosenthal qui l’intègre très rapidement à sa compagnie. Pendant ce temps, Nathalie continue également son propre travail en parallèle.

Toutes les dates de son dernier spectacle « Amour, Where are you ? »  à Los Angeles, ont affiché complet. Dans son nouvel opus, « Encore l’Amour ! », Nathalie continue à explorer le sentiment amoureux sous une forme amusante et dynamique qui mèle danse, jeu de scène, et, pour la première fois, musique (accordéon, piano, guitare et contrebasse), avec Jean-Paul Monsché et la Bande des Mad Alsacians.

L’œuvre de Nathalie Broizat offre une vision ironique et sensible de notre quotidien, questionnant les limites et les complexités de l’humanité. Avec un style de performance unique en partie inspiré par la chorégraphe et danseuse allemande Pina Bausch, Nathalie Broizat est une de ces artistes pluridisciplinaires qu’on ne peut réellement classer. « Le spectacle fait appel à des émotions universelles et intimes comme la peur de l’Amour et les obstacles qui peuvent survenir. L’écriture offre différents niveaux d’interprétation qui laisse libre cours aux émotions du spectateur, qui se doit de se laisser emporter dans un univers à la fois réaliste et surréaliste », explique Nathalie.

Encore l’Amour!
Un spectacle de Nathalie Broizat – Musique originale de Jean-Paul Monsché et les Mad Alsacians.
Le 16, 17 et, 18 avril 2010.
Highways Performance Space [www.highwaysperformance.org] 1651 18th Street, Santa Monica
Tel: (310) 315-1459
Tickets $15/$20 – RESERVATION FORTEMENT RECOMMANDEE