Storific, l’app qui prend vos commandes, arrive au Texas

Pour en savoir plus

 

Le site de Storific

Les “Silicon Hills” d’Austin dominent peut-être la scène technologique texane, mais c’est le “Geekdom” de San Antonio que la start-up parisienne Storific a choisi pour s’implanter aux Etats-Unis.

Vendredi, c’est donc du blues et de la country texanes qui ont permis de lancer ce service de commande mobile aux restaurants lors d’une pachanga à Travis park, dans le centre-ville de San Antonio. L’enjeu ? Faire essayer l’application à tous les participants en leur proposant de commander leur dîner auprès d’un des cinq food trucks présents dans le parc pour l’occasion.

Nul besoin de s’éloigner du concert pour passer commande. Il suffit de télécharger Storific sur son portable iOS ou Androïd pour faire connaître son choix au restaurant situé non loin de là. Puis, le moment venu, une fois prévenu par le biais de l’application, aller chercher son repas sans avoir besoin de faire la queue.

« Nous avons eu plus de succès que nous anticipions avec cette solution à Paris. Mais notre application était vraiment conçue pour l’Amérique », ce pays où il faut parfois attendre une table pendant des heures, alors que l’Américain est pressé par le temps, expliquait, dans le cadre de cette soirée, le directeur des opérations et co-fondateur de Storific Kyle Cornelius.

« Nous sommes à l’avant-garde de la commande en ligne », avançait quant à lui Zachary Stovall, un entrepreneur de San Antonio ayant pris la direction du marketing de Storific, dans une interview au Rivard Report. « 91 % de la clientèle de restaurants possède un smartphone. Storific permet aux gérants de restaurants d’entrer en contact avec leurs clients d’une façon totalement nouvelle. »

Reste à convaincre les restaurateurs que le service vaut les 2,4 % perçus par Storific sur les recettes. Le nombre d’établissements participant aux Etats-Unis reste pour l’instant limité. Mais la start-up a, en 2011, levé 150 000 euros auprès de Kima Ventures, le fonds d’investissement du business angel français Jérémie Berrebi et Xavier Niel, patron de Free et co-propriétaire du Monde

Après ces débuts parisiens, le reste des onze membres de l’équipe Storific rejoindra Kyle Cornelius et Zachary Stovall à San Antonio dans le courant de l’automne.

 

 

Pour en savoir plus

 

Le site de Storific