Pourquoi les machines à laver sont-elles si rares à New York?

Pas de machine à laver chez vous ? A New York, le phénomène n’a rien d’exceptionnel.

Que cela soit dans des immeubles anciens ou plus récents, environ 24% des appartements en location à Manhattan autorisent ou sont équipés de machine à laver en octobre 2014, selon une recherche effectuée pour French Morning sur l’une des principales bases de données utilisée par les brokers. Dans les autres, c’est interdit : il ne vous reste plus qu’à descendre au Laundromat.

Les agents immobiliers sont habitués à disserter sur cette question. « La raison numéro un de cette interdiction, c’est que les machines consomment beaucoup d’eau, et que dans beaucoup d’immeubles, les canalisations ne pourraient pas supporter un tel afflux », explique Frédéric Maingois, agent chez The Corcoran Group. Bref, une question de plomberie.

L’autre raison est liée à la première : éviter de potentiels dégâts des eaux, et les contentieux très onéreux liés à ces situations.

« Plus généralement, installer une machine à laver, c’est un coût pour les propriétaires, non seulement en termes d’équipement, mais aussi en maintenance. C’est pourquoi dans la plupart des immeubles, il a été décidé de rassembler les machines au rez-de-chaussée ou au sous-sol », explique Gary Malin, président de Citi Habitats. Cela permet d’avoir des machines plus grandes, plus solides et facilite l’entretien.

Les New-Yorkais se sont donc habitués à faire sans. « A New York, le système des pressings et des laveries est très bien développé. Dans les immeubles avec des gardiens, il est généralement possible de laisser un sac de linge à l’accueil, et les employés des pressings viennent les récupérer, ce qui rend la chose très simple », poursuit Frédéric Maingois.

Néanmoins, les choses commencent à changer. « La tendance, c’est qu’il y a de plus en plus de machines dans les appartements, notamment dans tout ce qui est rénové, même si ce n’est pas systématique. Cela donne plus de valeur à un appartement », poursuit-il. Par ailleurs, de plus en plus d’immeubles installent des machines communes dans les étages, afin de rendre leur accès plus facile.

En attendant, cette situation est loin de convenir à tout le monde. A en croire les nombreux posts de blogs et articles sur ce sujet, l’utilisation de machines à laver illégales est un sport répandu à New York – au risque de se faire expulser en cas de découverte. Dans un article, le New York Times raconte ainsi que des magasins d’appareils ménagers emballent des machines à laver dans des cartons de réfrigérateurs ou de cuisinière, histoire de passer devant le gardien en toute sérénité.