Obama Day

La visite de Barack Obama en France, fut-elle de courte durée, promettait de faire parler d’elle. Avant même le départ du président américain pour l’Europe, les médias, qu’ils soient français, américains ou autres, s’étaient délectés de la bourde faite par l’Elysée : ne pas avoir invité la reine Elizabeth II à commémorer le débarquement de Normandie.

A peine arrivé en France, Barack Obama attire toutes les attentions sur lui, mais pas toujours pour des raisons politiques. Premier élément sujet au débat : le président américain n’est resté que très peu de temps sur le sol français. Le Los Angeles Times va d’ailleurs insister sur l’entrevue de courte durée avec Nicolas Sarkozy qui a beaucoup fait parler les médias français. Le président Obama aurait décliné une invitation de Nicolas Sarkozy et certains parlent même d’un climat politique plutôt tendu entre les deux nations. Le journal californien s’appuie néanmoins sur un article du Figaro, affirmant que même si la France ne semble pas faire partie des priorités du président Obama, tout n’est pas perdu puisque Michelle Obama, elle, déjeunera avec le couple Sarkozy.

Mais qu’importe, les Français aiment la famille Obama. C’est en tout cas ce qu’affirme l’Associated Press, pour qui l’accessibilité et la simplicité de la première famille américaine ne peut être qu’un argument favorable à l’enthousiasme français. Enthousiasme renforcé en fin d’article quand le journalisme décrit l’attroupement suscité par la venue du couple présidentiel dans un restaurant parisien samedi soir. Michelle et Barack Obama étaient venus diner comme n’importe quel couple à Paris, mais leur moindre déplacement crée l’émeute et la joie des gens qui les croisent. Ils attirent les paparazzis qui nous rapportent en détails le parcours de la famille dans la capitale française, du Centre Pompidou à Notre-Dame, en passant par le Bon Point où les filles du président Obama ont fait du shopping avec leur mère.

Et Michelle Obama reste un personnage que les magazines français aiment étudier. De nombreux sites dont un blog de Newsweek s’attachent à montrer l’importance que les deux premières dames peuvent accorder à leurs tenues, qu’elles ont même portées coordonnées lors d’une précédente rencontre au printemps 2009.

Le couple Obama n’est pas le seul à faire parler de lui. Le grand-oncle du président américain, Charles Payne, présent lors de la libération des camps en 1945, était lui aussi présent lors des cérémonies de commémoration du D-Day. Le Huffington Post ne manquera pas de faire remarquer, photographies à l’appui, que Charles Payne se tenait à côté des épouses des diplomates présents ce jour là, et non aux côtés des anciens combattants.