Obama dîne -et fait la manche- chez Daniel

Barack Obama est arrivé à 17h03 précises et s’est engouffré dans le plus chic des restaurants français de l’Upper East Side. “Paniers de pains, assiettes de fromages et petits-fours sur nappes blanches” l’attendaient, raconte le journaliste du Daily News autorisé sur place et chargé de raconter la scène à tous ses collégues (on appelle cela un “pool” dans le métier). Sont aussi au rendez-vous une centaine d’invités qui avaient chacun payé 5.000 dollars pour le privilège de passer quelques minutes avec le président.

Ce n’est pas la première fois que Barack Obama vient chez Daniel Boulud pour lever de l’argent. Il y était déjà en juillet pour un dîner où le prix par tête était cette fois de $35.800 (photo ci-contre). Jeudi, il est venu à la rencontre de donateurs juifs. Il a commencé son discours en remerciant l’ancien maire de New York, Ed Koch, fervent supporter d’Israël. Il s’était distingué il y a quelques mois en critiquant la politique de la Maison Blanche vis-à-vis de l’Etat Hébreu mais a depuis rejoint les rangs démocrates derrière le président. Ce dernier insiste que son soutien à Israël est “indéfectible“.

La presse est ensuite priée de sortir avant les questions du public. Elle ne sera pas non plus conviée au deuxième évènement de la soirée, toujours chez Daniel et toujours avec des donateurs juifs. Cette fois, les 60 invités ont déboursé un minimum de $15.000 par tête pour s’asseoir à table avec le président.

Barack Obama devait ensuite filer à deux pas de là chez le réalisateur Spike Lee pour un nouvel évènement, cette fois à destination de 45 invités (qui auront eux déboursés $ 35.000) avant de quitter l’enclave de l’Upper East Side pour aller à Harlem. Le fameux Apollo Theater accueille un concert auquel assistent 1.400 supporters du président qui n’ont eux déboursé que 200 dollars… Au total, la soirée new-yorkaise de Barack Obama lui aura permis d’empocher 3,25 millions de dollars pour sa campagne et celle des démocrates.