Osé festival

La culture française ne se résume pas à Edith Piaf ou Amélie Poulain, que les New-yorkais se le disent. Pendant trois semaines, le festival Crossing the Line présente des artistes d’avant-garde, français et américains, à travers des performances mêlant danse, musique, théâtre, vidéo… et même des «arts culinaires».

Le mot d’ordre : mélanger les genres créatifs, intégrer l’art à la vie quotidienne et abolir les frontières entre les disciplines. «Un des événements les plus excitants et donnant matière à réflexion» selon le New York Times.

Ce festival est organisé par Lili Chopra, directrice de la programmation du FIAF (French Institute-Alliance Française), et Simon Dove, du college de danse de l’université d’Arizona, en partenariat avec le FIAF, des galeries et un studio de danse new-yorkais.
Installations de Marie Losier, Luxe Galerie, du 7 sept. au 8 oct.

«Crossing the Line se concentre sur les artistes qui transforment les pratiques culturelles des deux côtés de l’Atlantique» explique Lili Chopra. «Nous voulons casser les règles et les barrières, et ouvrir les créations

Catherine Baÿ, avec The Snow White Project, donnera le coup d’envoi du festival le 16 septembre. Plusieurs Blanche Neige, dispersées dans Manhattan, convergeront en face de la boutique Diane von Furstenberg dans le Meatpacking District. Le ton est donné. Et pour ceux qui rateront l’événement, séance de rattrapage en vidéo dans le lobby de the Hotel on Rivington.

Ce dernier-né parmi les festivals veut favoriser la visibilité des artistes qui représentent la culture contemporaine, en France et aux USA, dans toutes les disciplines. Cette manifestation a pour ambition d’être une plateforme présentant les formes émergentes d’art. Comprenez, des œuvres «inqualifiables» qui n’entrent plus dans les classements traditionnels. Autrement dit, on ne parle plus de danse, de théâtre ni de vidéo mais de créations trans-disciplinaires.

Cette année, le festival ne se contente pas de présenter les artistes. Les organisateurs ont sélectionné et co-produit une partie des performances. L’artiste reste la priorité. Il a carte blanche pour sa création. Il est sélectionné avant tout pour son approche différente et pluridisciplinaire.

De nombreux artistes français font partie de la sélection. Les organisateurs veulent aussi présenter la culture française dans une perspective globale et en interaction avec la culture américaine. Des visites d’artistes entre la France et les Etats-Unis sont prévues à cet effet.

Ce désir d’ouverture apparaît aussi à travers le vaste spectre d’exploration artistique: de Samuel Beckett à Blanche Neige, du jazz aux cours de cuisine. Afin de toucher une audience plus vaste et de séduire les néophytes, Crossing the Line introduit cette année l’art culinaire, avec Julie Andrieu présentatrice d’émissions culinaires à la télévision. Elle animera un débat et un atelier, avec le chef new-yorkais Wylie Dufresne de wd~50 (restaurant du Lower East Side) et le français David Zuddas de l’association de chefs « Générations C ». L’expérience culinaire – dont les plats ne sont pas décidés à l’avance- sera suivie d’une dégustation.

LES TEMPS FORTS
Festival Crossing the line, du 16 septembre au 5 octobre:

The Image – Arthur Nauzyciel

Le metteur en scène Arthur Nauzyciel réinterprète Beckett et son thème des limites de la communication. La production met en scène Lou Doillon et explore la même phrase sous l’angle du théâtre, de la musique, et de la danse.
FIAF 18-20 septembre

Eldorado / Preljocaj, – Olivier Assayas

Dans ce « film » mêlant danse et musique, le réalisateur de Paris, je t’aime montre le processus créatif au cœur du travail du chorégraphe et explore l’intérieur du travail du chorégraphe Preljocaj.
Tinker Auditorium, 1er octobre

Sujets à Vif – Christian Rizzo

Après sa première cet été au festival d’Avignon Christian Rizzo propose Sujets à Vif , un solo de la danseuse taïwanaise I-Fang Lin, ayant pour thème la transfiguration culturelle d’une taïwanaise vivant en France.
CPR–Center for Performance Research @ Greenbelt 25–27 septembre.

Portraits – Marie Losier

La réalisatrice française basée à New York propose une série de courts portraits d’artistes, révélant leur créativité et leur excentricité.
FIAF 23 septembre

The Bad Plus et Benoît Delbecq – Ballade De Melody Nelson

Après un solo du pianiste Benoît Delbecq, celui-ci rejoint le trio de jazz new-yorkais et sa tonalité électrique pour une variation autour de la célèbre chanson de Serge Gainsbourg.
FIAF 20 septembre

Food Futures – Julie Andrieu

Débat et atelier culinaire, avec Wylie Dufresne et David Zuddas.
FIAF 27-28 septembre.

Programme complet