“Paris Plage” version Big Apple

En juin dernier, le maire de New York Michael Bloomerg, annoncait la première édition de “summer streets”. « Nous espérons que des centaines de milliers de New-Yorkais et les visiteurs pourront profiter des rues ouvertes temporairement pour les loisirs » , avait-il déclaré lors d’une conférence de presse.


L’objectif annoncé : faire en sorte que l’opération “summer street” devienne une expérience new-yorkaise « au même titre que faire du patin à Coney Island, participer à la course cycliste des cinq arrondissements ou écouter le Philarmonique dans le parc ».
Pour cela, la ville a sortie les grands moyens ; tout d’abord, un circuit, de onze kilomètres d’avenues reliant le pont de Brooklyn à Central Park, sera entièrement fermé aux voitures et autre engins à moteur, « transformant la ville en parc piétonnier » selon la déléguée aux transports Janette Sadik-Khan.

De multiples activités

Pour faciliter l’évènement, du personnel supplémentaire et des bénévoles seront mobilisés sur place par le département de police, et tous les emplacements de parking seront réservés à partir de minuit le jour de l’évènement.
Pour ce qui est des activités, la ville semble aussi avoir tout prévu ; en plus des promenades à pied traditionnelles, des vélos de location seront disponibles le long de la route, y compris dans les hôtels, et cerise sur le gâteau, des aires de repos seront stationnées le long de l’itinéraire pour l’eau et la réparation de vélo.
Plus original, des cours de fitness, danse ou encore de yoga se tiendront le long de la route, avec des exercices et des activités de santé organisées par des groupes communautaires dans certaines rues.

Programme complet ICI