Partenaire particulier

C’est la Mecque de la scène musicale New Yorkaise. Un rendez-vous incontournable pour tout New Yorkais qui se respecte.
Les Warms up de PS1 rassemblent entre 6000 et 7000 personnes chaque samedi après-midi entre juillet et septembre Cette scène estivale a accueilli, depuis 10 ans, groupes de musiques et DJ à la carrure internationale tels que PJ Harvey, Groove Collective, Lovebug où Starski. “Agnès b est liée à cet évènement depuis sa création” souligne Jean-François Sanz, responsable du mécénat au sein de la maison de couture.

La créatrice Agnès b en tant que personne fait partie du Board des directeurs du PS1. Cela a engendré un partenariat pour les Warms up qui dure depuis 1997” explique le responsable. Concrètement, PS1/MOMA donne carte blanche chaque année à Agnès b pour l’organisation d’un des Warms up de la saison. Cette année trois groupes de rock français ont été choisis avec The Penelopes, Poni Hoax et Frustration ainsi que les DJ JB Wizz, Morpheus et Ex Nihilo. Pour tous ce sera une grande première de jouer à New York. Jean-Baptiste Guillot, le manager de Frustration (lire ici) ne boude pas son plaisir : “Nous sommes un groupe amateur dans le sens où nous travaillons tous à côté. Jouer au PS1/MOMA et se retrouver sur le devant de la scène à New York c’est vraiment inespéré”.

Cette présence française est une volonté affichée d’Agnes b. “Nous n’avions pas envoyé de français depuis 2004 avec DJ Joakim et le groupe Scratch Massive. Pour les 10 ans nous avons voulu mettre le paquet” explique Jean-François Sanz. Malgré l’affluence des demandes, le choix des groupes s’est effectué “naturellement” selon Jean-François Sanz, sur des groupes “qu’Agnes B suit depuis longtemps”.

Un mécène, pas un sponsor

Penelopes est en contact avec la maison de couture depuis 2003. “Des membres d’Agnes b sont venus nous voir jouer un soir à Paris lors d’un show case. Ils ont apprécié et quinze jours plus tard on joué pour eux” se souvient axel, un des membres du groupes.
Les premières armes des groupes soutenus par la maison de couture s’aiguisent lors de défilé de mode comme ce fut le cas pour Poni Hoax à Tokyo en 2005. “Ce n’est pas en vendant des albums que l’on gagne un peu d’argent” reconnait Habib Achour, le manager du groupe, “mais plutôt en faisant des tournées et des lives” ajoute t-il. C’est ce que s’efforce de faire Agnes b en trouvant des dates de concert à ces groupes comme pour Poni Hoax qui a pu jouer à l’Olympia. Mais la relation ne s’arrête pas là entre les artistes et la maison de couture. “Nous entretenons avec eux des relations artistiques, et pas de sponsoring” remarque Axel des Penelopes. “Les gens d’Agnes b nous habillent pour nos concerts, nous conseillent sur nos projets et nous aident sur certains points. Nous avons aussi fait la pochette de notre album avec eux” explique t-il. Des relations d’autant plus sincères qu’un groupe comme Penelopes n’a plus besoin de soutien : “ Agnes b ne nous est pas indispensable pour nous produire mais c’est un lien que l’on apprécie car cela fait partie d’une dynamique de groupe souligne le musicien. Même son de cloche du coté de Jean-François Sanz qui estime avoir de “vraies relations d’amitiés” avec Penelopes ainsi que ses autres partenaires.

PS1
Museum of Modern Art
22-25 Jackson av et 46th Street
Long Island City
718.784.2084
Chaque samedi de 3pm à 9pm jusqu’au 1 septembre

The Penelopes, Poni Hoax, Frustration, JB Wizz, Morpheus et Ex Nihilo
Samedi 14 juillet
Admission 10 dollars à partir de 2pm