Le Pentagone planche sur un défilé militaire type 14-Juillet

Emmanuel Macron et Donald Trump

Donald Trump n’a pas fait secret de son admiration pour le défilé militaire du 14-Juillet en France. Les plans pour en organiser un à Washington pourraient se concrétiser. Selon un article du Washington Post, publié le 6 février, le Pentagone a commencé à plancher sur un grand défilé destiné à “montrer la puissance militaire américaine“.

Selon le quotidien, une réunion censée rester secrète s’est tenue le 18 janvier au sein du ministère de la Défense autour de Donald Trump. “L’ordre était: je veux une parade comme en France“, a confié un militaire au Post. “Les plus hauts niveaux de l’armée travaillent dessus”. Les plans seraient encore embryonnaires. Une source anonyme au sein de la Maison-Blanche, citée par le journal, parle uniquement de “brainstorming” à ce stade.

L’idée d’un défilé militaire a germé dans l’esprit de Donald Trump lorsqu’il a assisté à la traditionnelle parade militaire du 14-Juillet en France en 2017 à l’invitation du président français Emmanuel Macron. Depuis, le leader américain a répété à plusieurs reprises son désir d’organiser un événement similaire. “Aucune date n’a été sélectionnée, même si l’administration dit que Trump aimerait associer cette parade à un jour férié patriotique. L’administration est en train d’étudier les phénomènes météo et les événements concurrents, comme la grande célébration d’Independence Day sur le Mall” à Washington, précise le Washington Post. Le Pentagone aurait une préférence pour “Veterans Day” le 11 novembre, date qui marquerait cette année le centenaire de la fin de la Première guerre mondiale.

Quant au lieu, Donald Trump vise Pennsylvania Avenue, entre le Capitol et la Maison-Blanche. “Les démonstrations américaines de force militaire ne sont pas bon marché. Le coût pour faire venir des tanks Abrams et des équipements high-tech à Washington pourrait atteindre des millions, et les autorités militaires disent qu’il n’est pas clair qui paiera“, indique le journal.