Performa 2011, des spectacles à chaque coin de rue

Times Square. Une cinquantaine d’individus en trench-coats beige s’agitent en silence, répétant inlassablement les mêmes mouvements désarticulés devant une foule abasourdie. C’est une blague? Une procession d’aliénés? Non: c’est une “performance” issue de l’édition 2009 de Performa (voir la vidéo en fin d’article)

Ça peut être drôle ou bizarre, cérébral ou poétique. La 4e Biennale Internationale de la Performance, Performa 11 s’installe  à New York pour trois semaines. Ce festival unique au monde présentera le travail d’une centaine d’artistes-performeurs dans plus de cinquante institutions culturelles, mais aussi dans les rues ou les parcs de Manhattan. Attendez vous a faire des rencontres surprenantes…

Nous emmener vers des territoires inconnus“, voici le mot d’ordre de RoseLee Goldberg, fondatrice de l’événement et pionnière dans l’étude des champs artistiques performatifs. Créé en 2005, Performa a non seulement l’ambition de faire découvrir au public un vivier de création bouillonnant mais également d’« encourager les artistes à écrire le prochain chapitre de l’art de la performance». Pour certains d’entre eux, l’événement est aussi l’occasion d’expérimenter un nouveau format de représentation. 40.000 personnes sont attendues pour cette nouvelle édition, dont la plupart des performances seront en accès libre.

Des artistes français au programme

Parmi la multitude d’événements, on retiendra entre autres :

– Chorale, un projet  de l’Encyclopédie de la Parole. Ce collectif d’artistes français enregistre et collecte des discours de tous types (lectures de poèmes, discours politiques, scènes de films, publicités…). Le résultat, retranscrit en chansons, invite le public à découvrir les implications implicites du discours oral.

– Plus sulfureux, l’artiste new-yorkais, Jonathan Vandyke performera One Hand Between us, un psychodrame silencieux et pictural joué par trois acteurs… pendant cinq jours.

– Performa organisera son Occupy Wall Street a lui en invitant le public à prendre part à une manifestation chorégraphiée par le groupe israélien Public Movement. Il y aura une marche, des pancartes, des jeux de rôle, des cris de guerre. Bref, la manif’ comme si vous y êtiez. Le groupe est passe maître dans l’art d’organiser des chorégraphies publiques.

– Dans Musée de la Danse: Expo Zéro, le chorégraphe Français Boris Charmatz, recrée son Musée de la Danse de Rennes à New York. Dans ce musée pas comme les autres, des danseurs et des spectacles éphémères remplacent les tableaux et les sculptures.

Voir la vidéo de l’ouverture de Performa 09:

Performa 11, du 1 au 21 novembre 2011, New York. Voir le programme, lieux et tarifs ici