Presse, religion et nouvelles tendances.

Le New York Times s’intéresse à notre marché de la presse et raconte que Paul-François Fournier, un cadre de France Télécom «pense avoir trouver une solution aux difficultés de l’industrie de la presse», solution qui serait «noire, en plastique, dans une boite rectangulaire avec un écran de la taille d’une feuille de papier». Selon le journaliste, le système serait plutôt apprécié par les lecteurs mais il souligne que certain journaux comme Le Canard Enchainé ne sont pas inclus.

Le New York Times toujours, regarde cette fois-ci du côté de La Verriere, où «un voile ferme la porte de la nationalité française» au «pays de la laïcité». Après avoir rappelé l’histoire de la jeune femme marocaine, dont l’attribution de la nationalité française à été refusée à cause de sa burqa, la journaliste Katrin Bennhold rappelle que «depuis le 12 juillet, lorsque Le Monde a signalée pour la première fois la décision du tribunal, son histoire a été disséquée sans fin sur du papier journal en première page et en fin de talk-shows».

Pendant ce temps là et bien loin de tout ça, une française mange un Kit Kat et gagne un voyage dans l’espace. Le New York Times (décidément) rappelle que c’est en «récupérant un emballage de bonbons qu’elle avait jeté dans à la poubelle» qu’elle a trouvé le numéro gagnant.

Quant au Wall Street journal, il nous emmène sur les routes du tour de France où «en dépit de la dernière rafale des cas de drogue, les fans continuent à affluer».
Pourquoi cela? Eh bien parce que le tour bénéficierait «d’une place particulière dans la société française, qui va bien au-delà de tout ce qui ressemble à une course cycliste». En bref le Tour serait un «repère national» ET une «grosse fête de village».

Toujours dans le journalisme d’investigation, le reporter remarque que les témoins qu’il interroge sont «bizarrement vêtus» et que «le sandwich grillé à la saucisse coûte seulement un euro» (tout comme la bière !)

Du côté de la capitale, c’est la fin de la « Paris fashion week » et le journaliste d’ABC nous fait partager ses coups de cœur. Alors oui Paris c’est « glamour! », Paris c’est « fabulous! » et «il n’y a pas de meilleur endroit que Paris, pendant la semaine de haute couture» mais Paris de serait-elle pas en passe de se faire devancer?

Eh bien si à en croire le New York Magazine qui scande «Attention, Paris et Milan! L’Allemagne veut sa propre place sur la carte de la mode». Et l’hebdomadaire de rappeler qu’à la fin des défilés, une cérémonie de remise des prix à été organisée et «honorée par le seul et unique Karl Lagerfeld» accompagné du célèbre mannequin Claudia Schiffer.
Mais ouf «Lagerfeld travaille à Paris et Schiffer vie en Angleterre»… Paris à encore de beaux jours devant elle !