PSG-OM, le classico à la new yorkaise

Même la Ola du Stade de France n’est pas aussi harmonieuse. Ici on se sert la main et on trinque à la même adresse alors que l’on porte des maillots aux couleurs concurrentes. Oui, nous parlons bien des supporters du PSG et de l’OM qui n’ont que faire des six heures de décalage et de l’Atlantique pour vivre leur passion du ballon rond.

A l’occasion de chaque rencontre qui engage leur équipe, les supporters Olympiens et Franciliens sont au même rendez-vous: le Nevada Smiths, LA référence pour tout amateur de soccer qui se respecte à New York. Un cri de guerre légendaire – « Where Football is religion » -, 14 plasmas, un écran géant et une centaine de matchs hebdomadaires en live ont forgé la réputation de ce bar sportif de l’East Village.

Si la plupart des retransmissions concerne des équipes européennes, les Marseillais ont l’exclusivité de l’écran géant les jours de grand match. « C’est parce que nous sommes anciens ici » explique Xavier Thibaud. Entouré d’une bande de copains, ce Marseillais de 50ans Maître d’hôtel au Consulat de France, a créé un club de supporters en 2003 car il voulait, dit-il « retrouver à New York l’ambiance provençale des soirées olympiennes ». Aujourd’hui le pari est gagné, le club rassemble plus de 300 personnes et peut se targuer d’avoir été élu « meilleur groupe de supporters » du Nevada Smiths. Une telle notoriété leur a permis d’imposer un flux de pastis au bar, où l’on ne servait que bières et cocktails, et il est devenu courant de nommer leur camp de base le “Nevadrome”…

La barre est haute, mais elle n’a pas empêché les Parisiens de fonder leur propre groupe. C’est lors d’une rencontre PSG-Saint Etienne en février 2006 que Julian Stein s’est dit « et pourquoi pas nous ? ». Avec le consentement du club marseillais, les Parisiens ont pu élire domicile au même Nevada Smiths.

Ainsi est né le club new yorkais des supporters du PSG, qui regroupe 250 fans sur Facebook et promet pour bientôt un site web et des déplacements au Parc avec une bâche officielle « PSG New York City ». « Doyen du groupe » comme il se définit lui-même, Pierre Watiez est à New York depuis 20 ans et n’a jamais cessé de supporter les Franciliens. Partager le même bar que l’OM ne lui pose pas de problème, l’ambiance se veut « bon enfant » et « même si on se charrie de temps en temps, on s’entend bien, on se respecte ».

Et si le PSG n’a pas la priorité de l’ancienneté pour l’écran géant, les supporters parisiens ont leur place attitrée à l’entrée du bar : « ça nous va très bien, si on perd on est près de la sortie et si on gagne, les Marseillais doivent nous passer devant ! ». Julien Stein attend avec impatience la réalisation des projets de la direction du PSG d’allouer plus de visibilité à l’équipe parisienne aux Etats Unis : « notre club de supporters serait aux premières loges si quelque chose se passait ici ».

Pour les Marseillais, la reconnaissance par la maison mère n’est plus en projet. Mais Xavier Thibaut ne s’est pas contenté du club de supporters pour que New York prenne l’accent du sud est. Après le foot et le Ricard, c’est la pétanque que Xavier a voulu implanter ici. Grâce à l’aide de François Delattre, ancien consul général de France, c’est chose faite à Prospect Park à Brooklyn où l’on peut venir jouer aux boules depuis cet été. OM NY et NY Pétanque Club ont depuis fusionné au sein de l’association Provence Horizons Foundation, dont les ambitions parlent d’elles mêmes. Grâce à une belle performance lors du Pétanque American Open en Floride cet automne, le club est qualifié pour 2010. En attendant, le compte à rebours pour le Mondial est lancé et la solidarité entre Parisiens et Marseillais de New York promet d’être forte.

Nevada Smiths, 74 3rd Avenue, New York, NY 10003
(212) 982-2591

http://www.omnewyork.com/

http://sports.groups.yahoo.com/group/PSGNewYorkFans/

http://www.nevadasmiths.net/