Quand Glenn Beck fait la promo d’anarchistes français

rue89_logo« Coming Insurrection », traduction anglaise de l’ouvrage dont Julien Coupat a été présenté comme l’un des auteurs, est présent depuis deux semaines dans le top 100 des meilleures ventes du site Amazon.

Cet ouvrage (disponible sur le site de l’éditeur) a été publié en 2007 en France, sous le titre « L’Insurrection qui vient ». Signé par un mystérieux « comité invisible », il a été saisi lors de l’arrestation de Julien Coupat, suspecté du sabotage de voies ferrées en novembre 2008 dans le cadre de l’affaire de Tarnac.

Il nie être l’auteur de cet essai politique, qui expose la nécessité d’une insurrection populaire. Cet exposé a été perçu très différemment des deux côtés de l’Atlantique. En France, on a souvent évoqué la naïveté de son postulat de départ -l’organisation face à la « misère affective » et la « terreur politique » nées du triomphe de la civilisation. Mais en reconnaissant une certaine lucidité à ce constat désabusé, comme le fait Elsa Vigoureux dans le Nouvel Observateur, qui invoque la nécessité de « ne plus s’enfoncer dans le désert ».

Mais vu des Etats-Unis, cet ouvrage est ni plus ni moins un appel aux armes. Une tentative d’exportation de la violence observée lors des émeutes dans les banlieues françaises, ou plus récemment en Grèce ou au Japon.

Dans un pays où le terme de « socialiste » est synonyme de fauteur de troubles potentiel, l’arrivée sur le marché de ce texte rédigé par une mouvance d’extrême gauche, qui plus est française, et qui cautionne la défense de ses idées par la force est un signe alarmant… Pour les ultraconservateurs, les Rouges sont aux portes.
Une publicité assurée par Fox News
« Une des choses les plus diaboliques que j’ai pu lire… » Les éditions de la Fabrique peuvent remercier l’ultraconservateur Glenn Beck pour cette phrase prononcée lors de sa chronique, enregistrée sur Fox News un mois avant la sortie américaine de l’ouvrage.

Sur fond d’images de banlieues françaises en flammes, il dénonçait alors la sortie d’un livre « dangereux », véritable « appel aux armes ». (Voir la vidéo)

[dailymotion x9rfkv_fox-news-fait-de-la-pub-pour-l-insu_news]

L’écho de cette « Coming insurrection » aux Etats-Unis s’inscrit dans la suite des critiques de la politique supposée « marxiste » de Barack Obama : Glenn Beck, figure emblématique du conservatisme populiste aux Etats-Unis ne cesse de brandir la menace d’un soulèvement « socialiste » sur le territoire américain.

Nicolas Gauduin, rue 89

Retrouvez l’article original sur Rue89