Pourquoi les Etats-Unis utilisent-ils les Fahrenheit ?

Ici, notre 0°C correspond à 32°F. Autant dire que 34°F, ça n’est pas très élevé.

Les Celsius ont beau être utilisés dans la majeure partie des pays, cela n’est pas le cas aux Etats-Unis. Pour comprendre pourquoi, un peu d’histoire. Au XVIIIe siècle, le Fahrenheit était l’unité de mesure de la température la plus répandue dans le monde. Elle a été mise en place en 1724, par le physicien allemand Daniel Gabriel Fahrenheit. C’était avant qu’un autre physicien, suédois, ne crée sa propre échelle en 1742, les Celsius, en prenant pour points de référence le 0° comme température où l’eau gèle, et le 100° comme température où l’eau bout. Facile !

Dans les années 60 et 70, l’échelle Celsius commence progressivement à se répandre dans le monde, jusqu’à devenir officielle dans de nombreux pays, comme dans les pays membres de l’Union Européenne. Mais les Etats-Unis n’ont pas suivi cette harmonisation.

En effet, l’effort de « métrification », qui visait dans les années 60 à convertir les Etats-Unis aux standards de mesures utilisés dans le reste du monde – à travers la création du US Metric Board, l’adoption du Metric Conversion Act notamment – a été accueilli avec beaucoup de réticence par la population américaine, ce qui a abouti au recul des autorités sur le sujet.

Résultat : les Etats-Unis sont un des rares pays, (avec le Bélize, les Bahamas, les îles Caïman ou Palau) à continuer à utiliser l’unité de mesure Fahrenheit. « Nous avons hérité du système britannique et avons toujours eu une résistance voire une peur face au changement », affirme Bridy Phillips, de la National Oceanic and Atmospheric Administration.

Sans compter que les Celsius, bien que plus faciles à comprendre, sont moins précis que les Fahrenheit. Cependant, la communauté scientifique, y compris celle des Etats-Unis, utilise très régulièrement les Celsius…et doit ensuite reconvertir les résultats en Fahrenheit!

C’est donc plus l’habitude, couplée aux difficultés qu’entrainerait un changement d’échelle, qui font que les Fahrenheit sont toujours en vigueur aux Etats-Unis. Aujourd’hui, changer d’échelle serait tout simplement absurde, même si on commence à voir apparaître sur certaines chaines météo les valeurs correspondantes en Celsius.