Rendez-nous nos soldes !

Revue de presse. L’annonce par le gouvernement Valls de la réforme des soldes en 2015 ne laisse pas le Wall Street Journal indifférent.

Pour rappel: la loi du 18 juin 2014 “relative à l’artisanat, au commerce et aux très petites entreprises modifie le calendrier des soldes pour 2015 et porte la durée des deux périodes fixes à 6 semaines et supprime les périodes complémentaires de soldes (soldes flottants).

Le quotidien commence par exprimer sa sympathie envers les consommateurs, premières victimes de l’opération : « Comme tout le monde, les consommateurs français aiment faire de bonnes affaires. Mais désormais, les opportunités seront moins nombreuses, ce qui pourrait porter atteinte aux efforts du gouvernement d’augmenter les dépenses de consommation ».

Soucieux d’être pédagogique, le journal s’applique ensuite à expliquer le sombre fonctionnement des soldes chez les Gaulois : « En France, comme dans la plupart des pays européens, les dates des saisons des soldes sont régulées par le gouvernement et les magasins ne sont pas autorisés à faire des soldes en dehors de ces périodes ».

« La loi illustre le délicat exercice d’équilibre du gouvernement qui tente de relancer la croissance économique. Il tente de plaire aux commerçants, dont la majorité a trouvé les ventes de mi-saison coûteuses et difficiles à mettre en œuvre. Mais la mesure ne va pas plaire aux consommateurs » conclut le journal qui, décidément, semble bien pantois.

Euthanasie

« Est-ce que la France a atteint un point décisif dans la légalisation de l’euthanasie ? »  s’interroge quant à lui le Christian Science Monitor.

Le site se penche sur le débat sur l’euthanasie en France, une pratique « qui reste contraire à la loi dans un pays où neuf personnes sur dix soutiennent sa légalisation », s’étonne-t-il.

Entre l’acquittement du docteur Bonnemaison et l’affaire Vincent Lambert, la controverse a été relancée et ne semble pas prête de s’arrêter. Plus vive que jamais, la discussion fait rage dans l’Hexagone : « Les deux cas Bonnemaison et Lambert mettent en évidence les limbes dans lesquelles la France se trouve actuellement sur le débat sur l’euthanasie, mettant dos à dos des groupes religieux, le gouvernement et  des militants pro-euthanasie, malgré un large soutien pour la légalisation » conclut le CSM.

Roms

Le New York Times est revenu la semaine dernière sur le lynchage de Darius, le jeune homme de 17 ans à Pierrefite-sur-Seine. Ce fait divers “révèle les tensions qui existent au sein de la classe populaire française”, expliquent deux journalistes qui se sont rendus sur place.

“Les Roms, qui se sont installés dans des camps au bord des villes françaises les plus pauvres, se heurtent aux immigrants résidents de longue date qui ont du mal à s’intégrer eux-mêmes et ont vécu pauvres pendant des décennies dans les banlieues qui entourent Paris et d’autres villes”, analyse le journal.

Petit point historique ensuite avec quelques petites piqures de rappel :  “Les Roms ont été rassemblés et envoyés dans des camps de la mort aux côtés des Juifs par les nazis pendant la Seconde Guerre mondiale, rappelle le journal. Descendants des Indiens, les Roms sont restés pauvres et quasi nomades, vivant en marge de la société “.

Et au regard de la politique menée,  la situation des Roms n’est pas prêt de s’arranger: “Alors que M. Hollande a fermement condamné l’attaque de Darius, son gouvernement socialiste a accéléré la destruction des camps de Roms, et certains critiques lui reprochent de légitimer un climat de haine contre les Roms attisé par l’extrême droite”.

Le Front National, grand gagnant des élections européennes, avait fondé une grande partie de sa campagne sur les dangers de l’immigration avec, en cible favorite, les Roms : “Le parti avait prévenu que le pays risquait d’être inondé par les Roms, et l’année dernière, son fondateur, Jean-Marie Le Pen, a qualifié la population Rom à Nice de “puante” et “urticante.”