Rendez-vous avec la fine fleur du cinéma français

Cent trente films français chaque année: c’est le régime de Richard Pena. Le directeur artistique du Lincoln Center visionne l’essentiel de la production cinématographique française pour pouvoir en tirer chaque année la meilleure sélection. “Notre but est de montrer un panel de films qui soit représentatif du cinéma français contemporain, nous explique-t-il. Je commence à repérer les films à Cannes chaque année, puis avec l’aide précieuse d’Unifrance, j’arrive à une sélection finale au mois de décembre». Le public pourra ainsi découvrir pour la première fois aux Etats-Unis le drame de Xavier Gianolli, A L’ origine avec François Cluzet et Emmanuelle Devos, sélection officielle du festival de Cannes l’été dernier, ou la comédie très réussie de Riad Sattouf, Les beaux gosses, César du meilleur premier film 2010.

Organisé depuis 15 ans en partenariat avec Unifrance, l’organisme chargé de la promotion du cinéma français à l’étranger, le Rendez Vous with French Cinema du Lincoln Center est également l’occasion pour le public new yorkais de rencontrer les réalisateurs et acteurs des films projetés. « Notre but est de familiariser le public américain avec ces grands artistes. Je suis personnellement extrêmement satisfait de la venue de Vincent Lindon à New York pour le film Welcome. Ses films sont très souvent sélectionnés pour le festival, c’est une vrai star en France et j’aimerais que le public new yorkais fasse sa connaissance» se réjouit Richard Pena. Pour l’édition 2010, c’est le film de Christian Carion, L’affaire Farewell, avec Guillaume Canet et Emir Kusturica, qui a été sélectionné pour la soirée d’ouverture. « Guillaume Canet, qui sera présent lors la représentation, est connu et apprécié du public américain depuis le succès de Ne le dis à personne. Nous pensons qu’il n’aura aucun mal à remplir le Alice Trully Hall, qui contient environ 1 000 places.»

1% des billets pour des films étrangers aux US

L’objectif de Rendez Vous est bien de faire connaître le cinéma français au public américain. Objectif ambitieux: également professeur à l’université de Columbia, Richard Pena admet avoir beaucoup de mal à encourager ses propres étudiants, même les plus brillants, à aller voir des films français. «C’est un problème d’attitude. Aujourd’hui seulement 1% des tickets de cinéma vendus sont pour des films étrangers. Nous faisons de notre mieux pour combattre cela. De plus, il est toujours extrêmement intéressant de voir la réaction du public américain face à certains films ». Le film de Michel Hazavanicius par exemple, OSS 117 Rio ne répond plus, avec Jean Dujardin, est un pari risqué. Persuadé que le cinéma transcende les cultures, Richard Pena est conscient que ce n’est pas toujours le cas des comédies. «Personnellement j’ai beaucoup apprécié ce film. Il est de plus visuellement très intéressant, il me fait penser à un vieux James Bond. Ce film a été un énorme succès en France et je suis très curieux de voir comment il sera reçu ici». Rendez Vous est donc également une expérience.

Enfin, grâce au succès des éditions précédentes, le festival innove en proposant pour la première fois des soirées entièrement consacrées à un réalisateur ou acteur afin de faciliter toujours plus la rencontre avec le public. Les festivaliers pourront donc s’entretenir avec l’acteur et réalisateur césarisé Yvan Attal, présent pour Rapt et Les regrets, ainsi que Michel Gondry suite à la projection de son dernier film L’épine dans le cœur et Christophe Honoré, accompagné de Chiara Mastroianni, pour une rediffusion des Chansons d’amour au FIAF.

Programme détaillé et réservations sur www.rendezvouswithfrenchcinema.com

Mise à jour: Guillaume Canet a dû annuler son voyage à New York et ne sera donc pas présent lors des projections de L’Affaire Farewell les 11 et 12 mars.