La résidence de l’ambassadeur à l’ONU part pour 70 millions de dollars

- in English us

La vente dépasse tous les espoirs du Quai d’Orsay: mis en vente pour 48 millions de dollars, le duplex qui servait de résidence à l’ambassadeur de France auprès des Nations Unies est finalement parti pour 70 millions de dollars.

L’information est donnée par Olivier O’Mahony, le correspondant de Paris Match à New York qui révèle que l’acheteur est Israel Englander, un financier milliardaire américain, fondateur du hedge fund Millenium, dont la fortune est estimée à plus de 3 milliards de dollars. L’homme habite déjà dans le prestigieux immeuble, au 740 Park Avenue, juste au-dessus, au 14ème étage. Il ne compte pas déménager: les 18 pièces sur 700 m2 vont lui permettre d’accueillir ses enfants et petits-enfants lors de leurs visites à New York.

Le milliardaire avait indiqué son intérêt très tôt d’après des sources proches de la transaction, mais il a eu fort à faire. “Tous les milliardaires de la ville ont défilé pour visiter l’appartement, note l’ambassadeur Gérard Araud. S’en est suivie une bataille d’enchères dont Israel Englander est sorti victorieux. Argument majeur en sa faveur: étant déjà co-propriétaire dans l’immeuble, il ne devrait avoir aucune difficulté à passer le barrage souvent difficile du “board”, dont l’accord est nécessaire.

La vente représente une plus-value comme l’Etat français en fait peu: comme French Morning vous le racontait lors de la mise en vente, l’appartement avait été acheté pour 600,000 dollars en 1979, soit environ deux millions de dollars d’aujourd’hui. Une “culbute” d’autant plus appréciable que le représentant de la France va être relogé dans un immeuble lui aussi très prestigieux (le River House sur l’East River, 52ème rue) pour la modique somme de 7,8 millions de dollars. Gérard Araud ne sera pas du déménagement: il vient d’être nommé à Washington comme ambassadeur aux Etats-Unis, remplaçant François Delattre qui vient lui prendre sa place auprès des Nations Unies.