Rick Santorum et la naturalisation française

L’obsession des candidats républicains pour (ou contre) la France ne faiblit pas. En campagne dans l’Ohio, à Miamisburg, lundi, Rick Santorum, tout à sa passion pour le “rêve américain”, s’est lancé dans une comparaison entre les Etats-Unis et la France. Objectif: démontrer qu’être Américain est avant tout un idéal “et non pas une ethnicité“. Mais ce faisant, le candidat ultra-conservateur étale sa méconnaissance du droit de la nationalité française. “N’importe qui d’entre nous peut aller en France et y vivre pendant cinquante ans, vous ne serez jamais un Français”…

L’assertion est bien sûr fausse: la naturalisation française peut être acquise après cinq ans de vie sur le territoire en France (durée identique à celle prévue par le droit français). Au-delà du droit, la pratique est certes plus restrictive en France qu’aux Etats-Unis. Le nombre moyen réel de résidence pour obtenir la naturalisation est plus élevé en France qu’aux Etats-Unis. Mais au bout du compte, les deux pays ont, rapporté au nombre d’habitants, pratiquement le même nombre de naturalisations.

Les chiffres: En 2009, 143,000 étrangers ont été naturalisés français (par décret ou par mariage) . Pour une population de 64 millions, le taux est de 0,22%. Aux Etats-Unis le nombre de naturalisés était la même année de 620,000 Rapporté à la population américaine, le taux est de 0,20%. Bref, Rick Santorum était loin du compte…

Voir la vidéo: