Rochambeau, un tremplin vers l’international à Washington

(Article partenaire) Partir étudier ou travailler à l’étranger est de plus en plus courant. Pour les élèves de Rochambeau, The French International School à Washington, c’est une seconde nature.

A la croisée des chemins entre les cultures française et américaine, l’école accompagne depuis 1955 des générations d’élèves multilingues et multiculturels. « Cette ouverture à l’étranger m’a convaincu de travailler dans un milieu connecté à l’international, dans le but de rechercher cette diversité culturelle qui m’est devenue chère depuis mes années Rochambeau », raconte Antoine Ollivier, ancien élève actuellement étudiant en Master de Marketing à Cardiff au Pays de Galles.

Il n’est pas le seul. Armés du baccalauréat français et du High School Diploma américain, maîtrisant le français et l’anglais (voire une troisième ou une quatrième langue) avec aisance, les élèves de Rochambeau sont amenés à poursuivre leurs études supérieures aux Etats-Unis, en France, au Canada, au Royaume-Uni et partout dans le monde comme le montre graphique ci-dessous.

UniversityResults_2017-01

Dès la Petite section, les élèves évoluent dans un environnement chaleureux, encadrés par des professeurs diplômés de l’éducation nationale. Le programme d’enseignement, conçu comme un continuum de la maternelle à la terminale, allie rigueur méthodologique et richesse académique. L’élève est guidé dans son parcours scolaire par des enseignants qualifiés, bienveillants et à l’écoute des besoins de l’enfant.

Une éducation internationale comme celle que propose Rochambeau est vraiment unique. J’en ai bénéficié dans ma carrière américaine. Le fait d’être bilingue (ou presque trilingue !) est un avantage absolu dans le milieu du travail“, explique Laura Macias, une ancienne élève.

Les compétences linguistiques que j’ai acquises au Lycée m’ont ouvert la voie d’une carrière internationale qui a débuté en 1990. L’anglais est la langue officielle du groupe Heineken mais je me sers aussi du français et de l’espagnol dans beaucoup de mes marchés“, explique Eugene Ubalijoro, responsable export Caraïbes et Amérique chez Heineken Americas.

—————-

Note: les “articles partenaires” ne sont pas des articles de la rédaction de French Morning. Ils sont fournis par ou écrits sur commande d’un annonceur qui en détermine le contenu.