Sarkozy veut “un impôt lié à la nationalité”

Quel est le point commun entre Jean-Luc Mélenchon et Nicolas Sarkozy? La taxation différentielle, qui frapperait certains Français établis à l’étranger en fonction de leurs revenus. Invité de l’émission « Parole de candidat » lundi soir sur TF1, le candidat de l’UMP,  a affirmé qu’il voulait que « fiscalité et nationalité maintenant soient liées ».

« Nous allons appliquer ce qu’appliquent les Américains : un impôt lié à nationalité. Tout exilé fiscal, c’est-à-dire toute personne partie à l’étranger dans le seul but d’échapper à l’impôt français devra déclarer à l’administration française ce qu’il a payé comme impôts à l’étranger. Et si c’est inférieur à ce qu’il aurait du payer sur les revenus de son capital en France, on lui fera payer la différence », a-t-il martelé. Voir la vidéo ci-dessous

Lors d’un discours à Rennes début mars, le candidat du Front de Gauche, Jean-Luc Mélenchon avait fait une proposition similaire pour lutter contre l’évasion fiscale. « Qu’allons-nous faire avec ceux qui s’enfuient avec leur argent ? Nous allons les pourchasser ! Et comment ferons-nous ? (…) Comme font aujourd’hui les Etats-Unis d’Amérique » avant de prôner la mise en place d’une taxation différentielle à l’américaine.