Storefront décroche le premier prix du Startup Tour 2018

- in English us

Learn more

Les résultats de la compétition :

Premier prix : Storefront
Prix américain : Droice Labs
Prix de l’AAGEF : Bubble
Prix du public : Oto
Autres start-ups finalistes : Emojam, Waterdiam, Smarthalo, Inmemori, Augmate

« Je vous présente le nouveau Airbnb », a lancé Mohamed Haouache, co-fondateur de Storefront, copieusement applaudi par le parterre de 500 entrepreneurs, investisseurs et autres cadres rassemblés pour la finale du Startup Tour 2018 mercredi 26 septembre au Pierre Hotel à New York.

Le discours de Mohamed Haouache a convaincu le jury franco-américain de douze membres, qui ont sacré Storefront grand champion de cette deuxième édition organisée par BNP Paribas et le réseau French Founders.

« Toucher 500 dirigeants de haut niveau de cette façon, c’est de l’or », a témoigné l’entrepreneur, son chèque géant d’une valeur équivalente à 100.000 dollars sous le bras. « On a déjà eu des retours pour des partenariats et des signes d’intérêt de fonds d’investissement », a confié le lauréat, qui ne « s’attendait pas du tout » à cette victoire.

La start-up dédiée à la location d’espaces commerciaux éphémères avait remporté l’étape new-yorkaise de la compétition en juin et s’est mesurée aux cinq autres finalistes des éditions locales de Miami, Los Angeles, San Francisco, Montréal et Paris. Les jeunes pousses ont eu chacune trois minutes pour présenter leur concept, suivies de trois autres consacrées aux questions du jury.

« La France est de retour », s’est félicité Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, venu assister à la finale. « L’écosystème de la French Tech n’a jamais été aussi dynamique. Il y a 200 start-ups à New York. La French Tech est devenue le premier écosystème étranger de la ville », a-t-il dit en anglais.

L’Association des anciens des grandes écoles françaises (AAGEF) a également remis un prix à l’américaine Bubble, qui propose une interface simplifiée pour réaliser des logiciels. La start-up Oto, qui génère une voix intelligente automatisée, a été gratifiée quant à elle du prix du public, appelé à voter en ligne.

Pour la première fois cette année, trois start-ups américaines qui comptent s’implanter en France se sont également disputé un prix spécial, finalement remporté par Droice Labs, qui utilise l’intelligence artificielle pour assister les médecins dans leurs prescriptions de traitements.

« Il faut habituellement des mois pour entrer en contact avec toutes ces personnes et avoir ces retours », observe Mayur Saxena, fondateur de Droice Labs. « Dans un événement comme celui-ci, vous pouvez le faire en quelques heures, ce qui a plus de valeur que n’importe quel prix », conclut l’entrepreneur de 29 ans.

Learn more

Les résultats de la compétition :

Premier prix : Storefront
Prix américain : Droice Labs
Prix de l’AAGEF : Bubble
Prix du public : Oto
Autres start-ups finalistes : Emojam, Waterdiam, Smarthalo, Inmemori, Augmate