Sur le pont de l’Hudson

C’est à l’automne que l’Hudson Valley mérite que l’on s’y attarde. Comme si le « foliage » s’emparait progressivement des villes le long de la rivière, appelant à le suivre à travers les collines richement boisées.

Cette année, l’ouverture du Walkway over the Hudson dans la ville de Ploughkeepsie est une raison supplémentaire d’aller s’y ressourcer en fin de semaine. Inauguré le 3 octobre après plus de 18 mois de travaux, le Poughkeepsie-Highland Railroad Bridge –son appellation d’origine- n’a pas l’histoire d’une banale attraction touristique. Construit à la fin du XIXe siècle pour acheminer le charbon de Pennsylvanie vers New York et la Nouvelle Angleterre, ce colosse du génie industriel de l’époque est laissé à l’abandon dans les années 1970, sa démolition jugée trop coûteuse.

Nostalgiques, les habitants de la région se sentent investis d’une mission, celle de réhabiliter cette ruine en « walkway », une balade au dessus de l’Hudson entre Poughkeepsie (à l’Est) et Highland (à l’Ouest). Le projet prend du retard par manque de sous, jusqu’au coup de pouce financier de l’Etat, il y a cinq ans de cela.

Aujourd’hui, les pistes cyclables et tracés de running ont remplacé les deux voies ferrées de 2083 mètres chacune. Le Walkway Over the Hudson State Historic Park, qui n’a pas attendu octobre 2009 pour être classé au National Register of Historic Places (1979), fait la fierté de tous ceux qui ont aidé à la rénovation. Ces derniers comptent d’ailleurs encore sur les âmes généreuses pour la fin des travaux…
Renseignements sur le Walway over the Hudson

Quand vous y serez, regardez le Mid-Hudson Bridge voisin et imaginez-vous au début du siècle dernier à l’une des célèbres compétitions d’aviron. Elles attiraient chaque année 1500 personnes, agglutinées sur les deux ponts et aux balcons des maisons, venues encourager les élèves stars des prestigieuses écoles de New York. L’affluence d’aujourd’hui vous y aidera !

A Poughkeepsie même, on peut découvrir en accès libre les tableaux de
l’école de l’Hudson et des œuvres contemporaines au Francis Lehman Loeb Art Center. Renseignements au 845 437 5632 et sur le site internet.

Après ce grand bol d’air, il suffit de remonter quelques miles sur la même rive pour arpenter les rues de Hyde Park, imprégnées d’histoire américaine puisque la ville a longtemps été associée à la famille Roosevelt. Les belles propriétés et leurs jardins (Kykuit ou Lyndhurst Castle) ne feront pas oublier le thème de l’excursion, fêter le « foliage » loin du tohu-bohu de Manhattan.


Un pass à $18 permet la visite de trois sites de Hyde Park dont la réservation est vivement recommandée : le Franklin D Roosevelt Library et Museum consacré au père du New Deal, Val-Kill, la maison où Eleonor Roosevelt venait en retraite, et le Vanderbilt Mansion qui enchantera les connaisseurs d’architecture néo-classique ou éclectique.
Renseignement pour le pass au 800 967 2283 –
Prix pour les visites variant de $4 à $22.


En redescendant vers Manhattan, un détour près de Tarrytown s’impose pour les vrais amateurs de nature et de produits biologiques. La ferme de Stone Barns livre ses secrets de cuisine et propose des cours pour apprendre à traire ou à récolter. C’est d’ailleurs ici que le célèbre chef du Blue Hill achète fruits et légumes pour sa riche clientèle de Manhattan. Ancienne propriété des Rockefeller, les pierres et allées en ardoise de la ferme en font l’occasion d’une promenade réussie. Renseignements au 914 366 6200.

Hyde Park est à 1h45 au nord de New York.
Possibilités d’accès en bus (Compagnie Short Line Buses 212 736 4700), en train de banlieue (Metro North, qui propose des forfaits touristiques pour les week-end d’automne) ou de découvrir la région en bateau (NY Waterway, croisière d’une journée à partir de $40, 800 533 3779).

Renseignements généraux sur les activités touristiques de l’Hudson Valley
office du tourisme de Poughkeepsie

Mais aussi deux sites internet
Hudson Valley Network
Hudson Valley Tourism