Survivre dans le subway

Le métro new-yorkais est traître. On pense avoir enfin compris son fonctionnement et … non ! Il y avait encore une subtilité pour arriver à destination. Voici quelques pistes pour survivre dans les subway (attention : pas le « tube », qui se trouve à Londres).

– A Manhattan, Il y a huit lignes de métro indiquées par des couleurs. Chacune est parcourue par plusieurs trains qui se différencient par leur rapidité ou leur trajet. Chacun d’entre eux est représenté par un chiffre (1 à 6) ou une lettre (N,M,R,V,F,W,Q,…).
– Il y a deux vitesses de métros : les Express s’arrêtent uniquement aux stations principales alors que les Local stoppent partout. Pour savoir si un métro est Express ou Local, sur le quai, levez les yeux. Généralement, sur une même ligne de métro, les rapides s’arrêtent d’un côté et les locaux de l’autre. Cherchez les mots Local ou Express sur les panneaux indicateurs.

– Les lignes principales circulent sur l’axe nord/sud. C’est cette distinction Uptown/Downtown (Uptown étant le nord de l’île et Downtown, le sud) qui permet de savoir dans quel sens circule un métro et où il faut le prendre.
– Dans certaines stations, il n’est pas possible de passer d’un quai à l’autre par les sous-terrains. Quand une bouche de métro indique Downtown ou Uptown à l’extérieur de la station, cela signifie que ces escaliers ne mènent qu’au quai pour aller dans cette direction. L’autre entrée est souvent juste de l’autre côté de la rue…

– Sur le plan – distribué gratuitement dans toutes les stations – les arrêts indiqués en blanc sont les principaux. Seuls les trains Local s’arrêtent aux stations marquées d’un point noir.
– Toujours sur le plan, à côté de chaque station, les petites lettres ou chiffres indiquent quels sont les trains qui passent : ceux marqués en gras sont sûrs de s’arrêter tandis que les lignes en caractères fins ne stoppent que s’il s’agit de trains locaux.

– Attention: La nuit et les week-ends, il y a plein de changements. Certaines lignes Express deviennent Local et s’arrêtent à toutes les stations, en remplacement de lignes interrompues. Sur la ligne rouge, par exemple, le train 1 ne circule plus et le 2 -Express en journée- le remplace sur une partie du trajet… Il arrive aussi que des portions de ligne soient fermées, et dans ce cas, il faut utiliser le réseau des bus. Normalement, tout est indiqué sur les feuilles volantes collées un peu partout dans les stations.
– Dernière subtilité pour ceux qui se rendent dans les Burroughs (Brooklyn, Queens, Bronx) certains métros fonctionnent sur le mode Local pendant une partie du trajet et deviennent ensuite des Express sur Manhattan ou vice-versa. Dans ces cas-là, la seule solution, c’est de demander aux autres passagers…

– Et pour les amateurs de bus, appuyez sur les bandes jaunes pour demander votre arrêt et ne restez pas bêtement debout devant les portes, elles ne s’ouvriront pas. Poussez-les avant que tout le bus ne se moque de ces provinciaux qui ne sont jamais montés dans un bus…
Miyuki Droz Aramaki