Trou en un pour le styliste des golfeurs

«Golfeur du dimanche», Thomas Ferré n’a jamais aimé mettre les tees dans sa poche. Il n’en n’a pas fallu beaucoup plus pour que le jeune ingénieur décide de se lancer dans la fabrication et la commercialisation de polos de golf avec, sur la manche gauche, une poche spécialement conçue pour ces chevilles sur lesquelles les golfeurs posent la balle avant de la frapper. Son polo de golf, il veut l’imposer comme un signe distinctif, au même titre que «le maillot du footballeur». «Stylé mais responsable», le polo Tomi Otee est fabriqué en coton bio et en bambou labelisé durable, souligne le lauréat.

Avec sa marque Tomi Otee, il a succédé, lundi dernier, aux Cannelés de Céline comme lauréat du prix de l’entreprenariat franco-américain (French American Entrepreneurship Award ou FAEA), qui distingue chaque année depuis quatre ans un jeune entrepreneur français installé aux Etats-Unis. «Emu et touché», Ferré remporte un chèque de 10.000 dollars, qui lui permettra de développer sa société. Il va aussi pouvoir profiter des conseils et du suivi du Club 600, regroupement d’entrepreneurs français basé à New York, et de la Chambre de commerce franco-américaine. «Me voilà dans les spotlights alors que j’ai toujours été l’homme de l’ombre», a confié en souriant le jeune ingénieur, qui a remercié ses parents, sa petite amie et son partenaire Jean-Baptiste Olivier.  La vente des vêtements Tomi Otee débutera au début du mois d’avril.

Réseaux sociaux et gastronomie

Les deux autres projets finalistes de l’édition 2011 portaient respectivement sur la gastronomie française et les réseaux professionnels. Avec Taste of France, Enrique Gonzalez voulait changer l’image élitiste de la cuisine française, en organisant fin 2012 un salon abordable pour les professionnels et les consommateurs. Morgan Dierstein est lui à l’origine du site Rent-A-Student, qui ambitionne de mettre en relation étudiants et entreprises pour des missions ponctuelles.

Le consul Phillippe Lalliot a félicité les trois finalistes lors de la remise du prix qui a eu lieu au Consulat général de France, rappelant que tous les finalistes des éditions précédentes menaient à bien leurs projets.

En plus de ces finalistes, deux étudiants de Terminale S à la French American School of New York (FASNY), James Hamet et Clément Mihailescu, ont été mis à l’honneur pour leur projet LeafNet, un réseau social qui emprunte leurs spécificités aux réseaux déjà existants, tels que Facebook et LinkedIn, pour mêler loisir et business. Avec LeafNet, une page ne correspondrait plus à un profil mais à une idée, un concept, un objet, une compagnie.

Légende: Yves Coleon, co-président du French American Entrepreneurship Award (FAEA), le Consul général de France Philippe Lalliot, Thomas Ferré, le lauréat du FAEA, Emmanuel Cargill, co-président du FAEA.