Un dimanche soir à Amaranth

À chacune de ses visites, Nicolas Sarkozy ne manque pas d’aller dîner à Amaranth. L’année dernière, il s’y est rendu quatre fois. Hier soir, le restaurant était plein quand le Président est venu dîner. Marc de Gontaut Biron, une figure de la scène sociale new-yorkaise et un habitué d’Amaranth se réjouit d’avoir dîné “en face du Président.”

Ce bistro tenu par le français François Marchand propose de la cuisine française et italienne. Au menu, la Focaccia robiola, le Napoléon d’aubergine, le Poulet payard ou encore le Risotto aux champignons sauvages. Le restaurant est avant tout “remarquablement bien placé. Un endroit où l’on se retrouve”, note un habitué.

La soixantaine victorieuse, François Marchand est une figure de la restauration à New York. Il possédait Le Relais, une institution française ouverte en 1977 sur Madison Avenue et qui a battu des records de longévité pour un restaurant new-yorkais (vingt et un ans). Malgré son succès, François Marchand a néanmoins été contraint de quitter pour une question de bail. Il trouve un autre emplacement à deux pas de là et ouvre Amaranth, il y a dix ans. François Marchand est aussi associé dans Le Colonial, un restaurant de cuisine franco-vietnamienne sur la 57ème rue. Son associé dans Colonial est Jean Denoyer, un autre grand restaurateur qui possède notamment Orsay, la cantine de Cécilia Attias.

21 East 62nd Street

New York, NY 10065-7222
(212) 980-6700

www.amaranthrestaurant.com