Un nouveau Conseiller culturel français à NY

Antonin Baudry, actuel Conseiller de Coopération et d’Action Culturelle à l’Ambassade de France en Espagne remplacera Kareen Rispal, à la tête des Services culturels français aux États-Unis, dont le QG est à New York. Le remplacement interviendra « fin août, début septembre », selon un porte-parole à New York.

J’ai aimé chaque seconde, chaque minute de ma mission. J’ai été extrêmement honorée d’exercer cette fonction,  dit Kareen Rispal à French Morning. Je souhaite à Antonin Baudry tout le succès possible. Il réussira fort bien, il connait le réseau et a toutes les qualités pour réussir.

Ancien conseiller du Premier Ministre Dominique de Villepin sur les questions de culture et d’économie internationale, Antonin Baudry dirige les Services culturels français en Espagne, établis à Madrid, depuis octobre 2006. Normalien, il s’est illustré par le lancement en 2007 à Madrid de DeMon, un pôle de création artistique franco-espagnol, puis, en juin 2010, de Mod’art Madrid, une école de mode franco-ibérique calquée sur le modèle de Mod’Art International basé à Paris.

A New York, il devra notamment gérer le dossier sensible de la vente du prestigieux immeuble dans lequel sont installés les services culturels, sur la Vème avenue, et que le Ministère des Affaires étrangères envisage de vendre dans le cadre de la “rationnalisation” de son patrimoine immobilier.

Kareen Rispal était la deuxième femme à occuper le poste de Conseiller culturel depuis sa création aux États-Unis. Ses cinq années à la tête des Services culturels de l’Ambassade, un réseau d’une centaine de personnes à travers le territoire qui assure le rayonnement culturel et intellectuel de la France aux États-Unis, ont notamment été marquées par l’expansion de l’apprentissage du français, la promotion de formes d’expressions artistiques contemporaines et d’artistes français émergents dans un pays où les clichés poussiéreux sur la France ont la vie dure. Le tout en période de crise. On retiendra en particulier le lancement, en octobre 2008, d’un audacieux festival de cultures urbaines « I kiffe NY » quelques mois après la parution dans Time Magazine d’un article controversé sur « la Mort de la culture française ». “Je n’ai pas de regrets, on a fait beaucoup de choses” dit-elle.

Kareen Rispal quitte la diplomatie pour aller dans le prive. Elle occupera, dit-elle,  sans donner plus de precisions, “des fonctions de direction dans une entreprise du CAC 40 en France.