Un one man show croque l’Apple de Steve Jobs

Pour se détendre après un spectacle, il a pour habitude de se jeter sur son iPhone ou de s’isoler avec son MacBook Pro. Auteur et monologuiste de génie, Mike Daisey, 37 ans, avoue sans détour qu’il est aussi un “Apple addict.”

C’est pour comprendre son “obsession” et explorer ce qu’il se cache derrière les produits Apple qu’il décide de se rendre en Chine. Déguisé en homme d’affaire, l’acteur parvient à visiter incognito l’usine de fabrication de l’iPad , Foxconn Technology à Shenzen. Pendant un mois, il y interroge des ouvriers chinois  – certains sont âgés de 12 ans tout au plus – qui de leur vie, n’ont jamais vu un iPad finalisé.

De ce voyage naît The Agony and the Ecstasy of Steve Jobs, un one man show explosif sur les conditions de travail dans les usines Apple,  mais aussi sur la personnalité complexe de son iconique et regretté fondateur. Une investigation qui, quelques mois après la mort de Steve Jobs, évoque l’univers d’une marque modèle qui a su, en quelques décennies, révolutionner notre rapport à la technologie. « Je ne serai plus jamais le même après avoir vu cette pièce » aurait confié Steve Wozniak, co-fondateur d’Apple.

Après un succès retentissant en Californie (bien avant la mort de Steve Jobs), The Agony and Ecstasy of Steve Jobs sera en représentation dans l’East Village au New York Public Theater jusqu’au 4 décembre.

The Agony and Ecstasy of Steve Jobs, jusqu’au 4 décembre, The New York Public Theater 425 Lafayette Street  – 212 539 8500.

Photo: Mike Daisey, monologuiste, présente son one man show “The Agony and Ecstasy of Steve Jobs”