Un Petit Paradis coming soon

Ouvrir une école à New York n’est pas une mince affaire. Les normes de sécurité drastiques, la lenteur des procédures administratives et le prix de l’immobilier sont autant de difficultés que Christina Houri, fondatrice et présidente du Petit Paradis, a réussi à surmonter. Le plus dur est fait, le local d’environ 160 mètres carrés est en travaux et devrait être flambant neuf et prêt à accueillir les enfants fin juin, pour un summer camp, avant la “vraie” rentrée en septembre.

Styliste de formation, Christina s’est découvert une passion tardive pour l’enseignement. Elle a passé deux ans en tant qu’institutrice assistante au Jardin à l’Ouest, avant de décider de voler de ses propres ailes. Pour relever le défi, elle sera accompagnée de Michèle Epstein, institutrice plus expérimentée.

Christina n’a pas eu besoin d’étude de marché pour savoir qu’il y avait un besoin. Une de ses amies, enceinte de 6 mois, lui a raconté comment elle a dû inscrire son future nouveau-né sur une liste d’attente. Les “preschools”, écoles maternelles, sont peu nombreuses à New York. L’ouverture du Petit Paradis sur la 3e avenue entre la 92e et 93e rue devrait être bien accueillie par les familles inscrites sur les longues listes d’attentes du Lycée Français et du Lyceum Kennedy.

Le Petit Paradis dispensera un enseignement intégralement en français, une caractéristique très recherchée par les expatriés francophones mais également les Américains. “La langue française bénéficie toujours d’une prestigieuse image” explique Christina. D’origines greco-libanaises, Christina est une ancienne élève du Lycée Français de New York. Dans un français parfait, elle explique ans avoir été élevée dans un environnement multilingue et sait combien il est important de familiariser les enfants à l’apprentissage des langues dès le plus jeune âge.

Future salle de classe
La chanson-slogan du Petit Paradis est celle de l’île aux enfants et du fameux monstre gentil Casimir. Pour sa future école, Christina Houri a choisi de combiner la pédagogie Montessori basée sur l’expérimentation et la liberté avec la pédagogie dite “Bank Street” mettant en avant l’imagination et la créativité des enfants. Le concept “eco-friendly” est une autre particularité du Petit Paradis. L’école est entièrement construite avec des matériaux recyclables, peintures non toxiques, économiseurs d’eau, ampoules à économie d’énergie. Les enfants évolueront donc dans un environnement sain et seront, à travers diverses activités, sensibilisés aux problèmes écologiques.

Les petits monstres porteront un uniforme aux couleurs de la France. Pantalon bleu marine, chemise blanche et cardigan rouge pour les garçons et jupe salopette à carreaux pour les filles. Christina raconte que beaucoup de parents s’enquièrent du futur de leurs très jeunes enfants. «Le Petit Paradis sera-t-il le premier pas vers Harvard ou Yale ?» Trop tôt pour le dire bien évidemment. Pour le moment un conseil aux futurs écoliers, “don’t monkey around“, Christina veille.

Le Petit Paradis accueille les enfants de 2 à 5 ans et propose deux créneaux horaires, le matin de 8h30 à 11h30 ou l’après-midi de 12h30 à 15h30 ainsi qu’un summer camp en juillet et en août. Chaque classe de quinze élèves sera accompagnée d’une institutrice et d’une assistante francophones. Le coût est de 12 992$ pour l’année, payable en quatre fois et 1 295$ pour le summer camp. Les inscriptions sont ouvertes sur une first come, first served base.

www.lepetitparadispreschool.com

Le Petit Paradis Preschool, 1656 Third Avenue New York (entre 92 et 93ème rues), NY 10128.

Tel: 646-262-6549