Une baguette, s’il vous plait !

La difficulté de trouver une bonne baguette à Miami est bien réelle: trop molle, pas assez cuite, sans saveur … Sans parler de l’humidité ambiante qui ne fait rien pour arranger les choses et transforme rapidement toute baguette de faible qualité en une guimauve que même nos enfants n’apprécient pas ! Cependant, nos experts es baguette, nos chers compatriotes artisans boulanger, ont plus d’un tour dans leur sac. Grâce à leur savoir faire français et à leur ingéniosité, ils ont réussi à relever le défi. Pour vous, nous avons sélectionné les meilleurs baguettes de Miami. À consommer sans modération.

PAUL

Fort d’une tradition de plus de 140 ans, « Paul » s’est installé à Miami il y a 5 ans. Ses boulangeries, reconnaissables à leurs devantures noires et à leur style intemporel exprimant l’art de vivre français, proposent une large variété de pains. Tous sont fabriqués sur place avec une farine provenant d’un blé cultivé en France exclusivement pour Paul et répondant à un cahier des charges strict : le pain doit être « rustique » avec une mie plus dense et plus alvéolée. La fermentation est lente, pas moins de 12h.
La baguette Paul est savoureuse. Elle résiste très bien aux variations d’humidité et par conséquent, se conserve plus longtemps. Grillée le lendemain pour le petit-déjeuner, c’est une vraie madeleine de Proust.
Paul propose aussi un très grand choix de pains spéciaux tels que le pain complet, les pains aux noix, aux olives, aux céréales … ainsi que des viennoiseries, les plus demandées étant les croissants et pains au chocolat.

BUENA VISTA DELI

Depuis 9 mois seulement, le benjamin de notre sélection s’est hissé au rang des grands. La rumeur s’est propagée comme une traînée de poudre. Buena Vista Bistrot (déjà réputé pour son chef Claude Postel et sa délicieuse cuisine française) se diversifiait. Claude et son ami Corentin Finot ouvraient un Déli. Oui, bon jusque là, par très original aux États-Unis… Lisez plutôt : une boulangerie-pâtisserie-traiteur dont les murs, décorés d’étagères remplies de pains frais, nous font oublier que l’on est à Miami. Le pain est acheté quotidiennement à « Bonjour La Parisienne ». Son créateur et artisan boulanger, Keith Rinaldi, met un point d’honneur à respecter la tradition du bon pain français ( il n’utilise que de la farine de qualité, de l’eau filtré et du sel de mer. Le pain subit une double et lente fermentation d’au moins 15h). Le résultat est là : des baguettes toutes fringantes, légères et croustillantes, à consommer dans la journée pour un plaisir plus authentique. À leur coté, leur cousine italienne la Ciabatta, aux formes plus arrondies, légèrement farinée, séduira les amoureux de pains denses. Les viennoiseries et brioches sont, elles, faîtes maison. Le chausson aux pommes est divin avec ses pommes caramélisées en compote. Mais cela ne s’arrête pas là, les pâtisseries sont aussi « home made » et la vitrine, remplie de tartelettes aux framboises, aux myrtilles, de mille feuilles ou encore d’éclairs au chocolat.
Sachez enfin qu’en cas de gros cafard, c’est ici que vous trouverez du pâté, du saucisson, du foie gras, des tripes à la mode de Caen, du bœuf bourguignon, du confit de canard … et des malabars !

LA PROVENCE

C’est lors d’un cours séjour à Miami il y a une quinzaine d’années que l’idée a germé. Alors simple commercial dans une société en France, David Thau se trouve face à une réalité : il n’y a pas de baguette à Miami ! La décision est rapidement prise. De retour au pays, il abandonne son travail pour apprendre le métier de boulanger-pâtissier et un an plus tard, s’installe à Miami avec sa fiancée Stéphanie. Ils ouvrent leur première boulangerie pâtisserie sur la non moins prestigieuse Collins Avenue à Miami Beach. Tout est fabriqué sur place, dans l’arrière boutique. Et ça marche !
Quatorze ans après, La Provence a cinq points de ventes sur Miami et un grand atelier de production, dans le quartier d’Allapatah. Une équipe de boulangers pâtissiers français se relaient 24h sur 24 pour assurer deux fournées par jour et une fraîcheur constante.
La baguette reste le produit le plus demandé avec ces trois variétés : classique, « tradition » ou complète, la préférée des clients. On y trouve aussi quelques pains spéciaux (campagne, six céréales, viennois, paninis … ), et les incontournables viennoiseries.
Un rayon « bonbons » attend, près de la caisse, les plus gourmands : malabars, carambars, caranougats, sucettes Pierrot Gourmand, cachoux Lajaunie … de quoi vider votre porte monnaie de toutes les pièces qui y restent.

CHOCOLAT FASHION

Un vrai petit boulanger-pâtissier-salon de thé au cœur de Coral Gables ou l’esprit « boudoir » nous rappelle les chocolats fumants des jours de pluie de notre enfance, dans lesquels l’on venait plonger de jamais assez grosses brioches au beurre.
Ici, dans cette toute petite boutique (on a l’impression soudaine d’avoir mangé le mauvais gâteau d’Alice au pays des merveilles et de se retrouver dans un univers trop petit pour nous, chose désopilante au pays de l’Oncle Sam ), le pain est confectionné tous les jours et de très bonne heure par une équipe de français, j’ai nommé le propriétaire et ses artisans boulanger. Très difficiles à joindre par ailleurs car, soit ils pétrissent consciencieusement, soit ils dorment ! On ne rigole pas avec la qualité du pain, cela demande du temps et de la patience. Résultat, une très bonne baguette moulée ( ce qui est rare ), dorée et croustillante. On est séduit. Quant aux autres pains (complet, céréales, campagne …), ils sont étonnants de par leur qualités, leur taille et leur poids (50% supérieur à la moyenne). Viennoiseries et pâtisseries animent gaiement la vitrine, l’autre grande spécialité de la maison étant le chocolat décliné ici sous toutes ses formes. Quant aux douceurs, elles sont nombreuses et alléchantes : calissons, berlingots acidulés, violettes, nougats de Montélimar, confiture Hédiard … à vous de voir.