Une “charter school” franco-américaine à NY

C’est désormais officiel. Le Board of Regents de l’Etat de New York, suivant les recommandations du Department of Education (DoE) de New York, a validé mercredi le projet d’école à charte franco-américaine NYFACS (New York French American Charter School), qui était dans les cartons de l’association EFNY (Education Française New York) depuis 2005. « Je suis très heureuse mais on ne peut pas s’endormir sur nos lauriers » l’une des initiatrices du projet, Corinne Bal, qui, avec d’autres, s’est détachée de l’association pour avancer sur le projet. «Il faut désormais que la communauté francophone se mobilise pour soutenir l’école.»

Conçu comme un « centre multiculturel », NYFACS s’adressera aux enfants francophones et anglophones désireux de suivre une formation bilingue mêlant la rigueur de l’éducation française à la souplesse de l’enseignement américain. Y seront dispensés des cours d’Histoire du monde et de littérature dédiés au pays d’origine des élèves. Les enseignants, sous réserve de reconnaissance d’équivalences, seront recrutés dans le monde francophone.

Les charters schools (écoles à charte) sont des écoles publiques, disposant d’un statut particulier qui les autorise à déroger aux règles des écoles publiques ordinaires. Elles reçoivent une enveloppe d’argent publique pour leur fonctionnement, qu’elles gèrent conformément à leur règles propres et qu’elles complètent en levant des fonds privés. Cette future charter school n’est donc pas à confondre avec les “dual language programs” qui, dans six écoles de New York assurent un enseignement bilingue dans le cadre d’écoles publiques ordinaires.

Conformément aux règles des charter schools, la NYFACS sera gratuite et tenue à des obligations de résultats. Proposant la première année des classes de K, 1st et 2nd Grade, elle ouvrirait progressivement des cours de niveaux supérieurs, menant à terme au Baccalauréat International et au Regents High School Diploma, la clef aux grandes universités du monde anglophone et francophone. L’école, dotée d’un budget estimé à environ deux millions de dollars, accueillerait 150 élèves pour commencer, recrutés par loterie si toutefois la demande dépassait l’offre de places.

Le dossier accepté, il faut désormais trouver un bâtiment, public ou privé, pour accueillir la nouvelle école. La recherche se concentrera sur les Community School Districts 3 et 5, qui regroupent Harlem et une partie de l’Upper West Side, précise Corinne Bal, qui insiste aussi sur la nécessite à présent de lever des fonds pour assurer le fonctionnement de l’école. «Certes, le projet a été validé, mais ça n’est qu’une étape. Ce n’est que le début du commencement ! », rappelle-t-elle.

Pour Fabrice Jaumont, attaché linguistique au Consulat général de France, la validation du projet est un « exploit ». « Ce sont des parents qui ne connaissaient pas tous le système éducatif américain. Ils se sont rassemblés, associés à des experts et ont vraiment mouillé leur chemise », indique-t-il, en parlant de l’équipe qui a mené le projet. «Ils ont fait quelque chose d’incroyable». Pour l’heure, la première rentrée de NYFACS est prévue pour septembre 2010.

Pour en savoir plus: NYFACS.