Une place en or pour le boulodrome du New York Petanque club

L’ombre des grands chênes et érables ne sera pas de trop cet été pour tenir au frais les pétanqueurs new-yorkais. Voilà sans doute d’où vient le charme du nouveau boulodrome de Prospect Park : un terrain ombragé de 1500 mètres carrés environ, des tables, des bancs… parfois, en fin de journée,  on entend même les grillons. La Provence en plein Brooklyn.

Mais ce qui fait la fierté de Jean-Pierre Subrenat, président du New York Pétanque club (NYPC), ce sont les dimensions officielles des 16  terrains mis à la disposition des adhérents. Trois mètres et demi sur environ 20 mètres. Car c’est là l’ambition de ce nouveau club qui s’est créé il y a un peu plus d’un an : élever le niveau à celui de la compétition etconcourir au niveau international.

Les mondiaux en vue

“Les autres clubs de New York font dans la pétanque sociale. C’est très bien, mais nous souhaitons aller plus loin”, explique Jean-Pierre Subrenat. Le New York Pétanque club, affilié à la fédération de pétanque américaine (FPUSA) organise d’ailleurs, le 19 et 20 juin, un grand tournoi, avec des équipes venus de Tahiti, du Canada, d’Espagne, de Belgique… Et des membres du NYPC devraient même représenter les Etats-Unis aux prochains mondiaux de pétanque, cette année aux Pays-Bas.

Aussi, le New York Pétanque club n’a aucun programme pédagogique, aucun atelier d’apprentissage de la pétanque. C’est à dire qu’il faut savoir jouer pour devenir membre. Joseph, né au Maroc, joue à la pétanque depuis qu’il a 6 ans. “J’ai découvert par hasard l’année dernière qu’on pouvait jouer à la pétanque à New York, confie-t-il entre deux parties, faisant claquer ses boules de métal l’une contre l’autre. A le voir, ainsi que ces comparses, on sent le plaisir de jouer sur ce fin gravillon gris. Les cochonnetsjaillissent, ça tire, ça pointe, ça mesure, ça gromelle, les mains se serrent…

Au bout de chaque terrain, des cendriers, et pas un mégots qui ne traîne au sol. Il faut dire que les membres du club respectent profondément ce lieu où ils se défient et s’entraînent. Et pour cause : ce sont eux qui ont donné de leur temps pour le dégager (la parcelle servait à l’administration des parcs new-yorkais à entreposer des feuilles mortes), pour remettre en état les bancs et entretenir le tout… “Les Rangers nous aiment beaucoup, ils voient que l’on prend vraiment soin de l’endroit”, sourit Jean-Pierre Subrenat.

Le terrain est situé à Parade Ground, au sud de Prospect park (Brooklyn), longé par Caton Avenue, entre E.10th  et E.11th streets. Métro F / Fort Hamilton Parkway.

Plus d’infos ICI